Un kernel Linux signé Linus Torvalds pour le processeur Cell d’IBM

Régulations

Linux s’annonce sur les processeurs muti core. Linus Torvalds a développé sa version IBM Cell et validé une version Sun UltraSparc T1

La perspective de voir des serveurs équipés du processeur Cell d’IBM a fait un bond en avant avec l’annonce de la version 2.6.16 du kernel (noyau) de Linux signée du créateur de l’OS libre, Linus Torvalds.

Celui-ci accompagne son nouveau kernel de OCFS (Oracle Cluster File System), le logiciel de partage des données sur un groupe de serveurs en cluster hébergeant des bases de données. Une alternative aux serveurs multiprocesseurs qui autorise le cumul de serveurs d’entrée de gamme. Linus Torvalds donne ici un sacré coup de pouce à IBM, et démontre que le processeur Cell peut avoir une vie au-delà de la console PlayStation 3 de Sony, premier produit annoncé qui intègre le processeur simili multi c?urs. Le kernel Linux 2.6.16 intègre le système de fichiers SPU (synergistic programming unit) pour contrôler les différents mini c?urs et leur permettre de communiquer entre eux. Cell est basé sur un c?ur PowerPC accompagné de huit mini c?urs sur lesquels peuvent s’exécuter de petites applications. Sur la PS3, Sony envisageait de dédier ces mini c?urs à la gestion du multimédia, l’image et le son par exemple. Mais pour le graphisme, le japonais a fini par y renoncer et intégrer une carte graphique Nvidia, la puissance des mini c?urs se révélant insuffisante. Les patchs Linux pour l’UltraSparc T1

Parallèlement au développement du kernel Linux pour le processeur Cell, Linus Torvalds a validé les ‘patchs’ développés par la communauté pour faire tourner Linux sur l’UltraSparc T1 de Sun. Les amateurs du processeur Niagara, de ses 8 c?urs et 32 threads, disposent donc désormais d’une alternative Linux à l’OS Unix maison Solaris.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur