Virus: MyDoom version 6 s’en prend à la RIAA et aux disques durs

Sécurité

La sixième version du ver se propage. Les méthodes sont les mêmes mais les cibles changent: l’intégrité des données est menacée!

Après Bizex, c’est MyDoom qui refait parler de lui. Plusieurs éditeurs de sécurité avertissent de la propagation rapide de la version 6 de ce ver qui se propage par e-mail (via le carnet d’adresse) et qui transforme le PC infecté en machine à ‘spams’.

Si la technique de propagation est identique à celle de ses grands frères, les cibles changent. Certes, Microsoft est encore visé mais MyDoom.F s’en prend également au site de la RIAA, l’association des grandes maisons de disque américaines qui est parti en croisade contre le ‘peer-to-peer’ (Kazaa…), via une attaque de «déni de service». Par ailleurs, et c’est plus inquiétant, lorsqu’il infecte une machine il tente d’effacer certains fichiers comme des images, des vidéos et des documents Microsoft Office et Excel. “Contrairement aux autres versions de Mydoom, celle-ci crée également des dégâts sur le disque dur de l’utilisateur”, explique Eugenio Correnti, directeur technique de F-Secure France. Le ver “supprime 40% des documents graphiques, des documents Word, des tableurs Excel et des bases de données Access rencontrés sur les ordinateurs infectés”, ajoute Sophos, conseillant de protéger les ordinateurs avec les dernières versions d’anti-virus. Méfiance donc! Le premier virus MyDoom est apparu en janvier, il serait le virus le plus virulent jamais écrit; il aurait infesté des millions d’ordinateurs dans le monde.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur