Vivendi Universal en pleine forme

Cloud

Le géant français affiche une santé éclatante et des voyants tous au vert

Vivendi Universal va bien, merci pour lui. Au bord de la faillite il y a quelques années, le groupe français après s’être recentré sur ses activités de base affiche aujourd’hui des résultats positifs à tous les niveaux.

Les activités déficitaires: les jeux et la musique retrouvent le sourire tandis que SFR, le moteur du groupe poursuit sa croissance à deux chiffres. Conséquence, le groupe annonce un résultat d’exploitation en hausse de 35% pour le premier semestre et un bénéfice en forte hausse, à 1,260 milliard d’euros (+49%). Ajusté des éléments non récurrents et des activités abandonnées, le résultat net s’est élevé à 1,1 milliard d’euros contre 344 millions un an plus tôt. Le chiffre d’affaires est en progression de 7% en base comparable, à 9,1 milliards d’euros. Ces résultats sont sensiblement supérieurs aux attentes des analystes interrogés par Reuters, qui anticipaient en moyenne un résultat net de 965 millions. Dans la téléphonie, SFR et Maroc Telecom ont vu leurs résultats d’exploitation progresser respectivement de 12% et 11%, à 1,340 milliard et 341 millions d’euros. Après plusieurs exercices de pertes, VU Games a renoué avec un compte d’exploitation positif (+13 millions contre -168 millions d’euros). La vente de cette filiale ne semble plus à l’ordre du jour. Universal Music Group a connu aussi un spectaculaire rebond de son bénéfice d’exploitation (+178% à 142 millions) grâce à l’amélioration de ses marges et la poursuite de la réduction de ses coûts de restructuration. On peut alors se demander où sont les désastres causés par le peer-to-peer et dénoncés par la Major? Enfin, seul Canal+ s’est inscrit contre la tendance avec un résultat opérationnel en baisse à 170 millions d’euros (contre 194 millions).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur