VMware Forum : IaaS, PaaS et SaaS, le nouveau visage de VMware

Cloud

VMware sort aujourd’hui des solutions de virtualisation pour aborder le domaine plus large de l’IT as a Service.

« Pourquoi diable VMware a-t-il racheté SpringSource et Zimbra ? » Cette question, nombre de personnes ont pu se la poser. Stéphane Arnaudo, senior manager partner organisation EMEA, a tenté d’apporter une réponse claire à cette problématique, lors de la séance plénière du VMware Virtualization Forum 2010 de Paris.

Pour la compagnie, tous ces produits s’inscrivent dans une seule et même stratégie : utiliser l’IT comme un service. Dans la couche la plus basse, nous trouvons l’infrastructure en tant que service, l’IaaS (Infrastructure as a Service), qui est proposée en interne (cloud privé) ou hébergée dans un datacenter externe (cloud public). La virtualisation est au cœur de ce domaine d’activité.

Au-dessus, se trouve la plate-forme, qui peut aussi être délivrée sous forme de service. C’est le concept du PaaS (Platform as a Service). L’acquisition de SpringSource s’inscrit dans cette stratégie. C’est aujourd’hui le framework applicatif Java le plus utilisé du marché. VMware ne cache toutefois pas que cela n’est qu’un premier produit au sein de son offre PaaS, qui comprendra à terme des solutions Ruby on Rails (Ruby), Django (Python), .NET et PHP.

Enfin, la dernière couche est le logiciel, utilisable là encore sous la forme d’un service, le fameux SaaS (Software as a Service). L’outil de messagerie collaborative Zimbra rentre dans cette offre. La compagnie se veut claire : d’autres produits rejoindront prochainement son catalogue SaaS.

Si chacune de ses offres est disponible individuellement (et devrait le rester), elles prennent une toute autre dimension lorsqu’elles sont utilisées de concert. C’est bel et bien dans cette optique que les acquisitions récentes de VMware prennent tout leur sens.

In fine, la compagnie souhaite devenir un acteur de référence de « l’IT as a Service » au sens large. Les clients disposant déjà de leurs outils adopteront l’IaaS. Ceux souhaitant créer des applications se fixeront naturellement sur des offres PaaS. Enfin, les sociétés désirant simplement ‘consommer’ des produits finaux seront particulièrement sensibles aux offres SaaS.

iaaspaassaas.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur