WiMAX: le Wi-Fi longue distance

Régulations

Des opérateurs de six pays et Intel effectuent actuellement des essais de cette nouvelle technologie. Elle combine les avantages du Wi-Fi sans ses inconvénients

Comment permettre à des populations ou à des entreprises non couvertes par le câble ou l’ADSL d’accéder à l’Internet haut débit? Des solutions alternatives existent: le CPL, le satellite…

Aujourd’hui, six opérateurs de téléphonie (BT et UK Broadband, l’espagnol Iberbanda, le mexicain MVS Net, le brésilien Neotec, le chinois PCCW et l’indien Reliance Infocomm) et le premier fabricant mondial de puces Intel travaillent ensemble sur une nouvelle technologie balbutiante baptisée WiMAX. Explications. Le WiMAX ressemble au Wi-Fi: il permet un accès sans fil à haut débit. Mais contrairement au Wi-Fi, cette technologie couvre des zones beaucoup plus importantes. Une borne d’accès WiMAX couvre une zone de 45 km de rayon (contre quelques dizaines de mètres avec le Wi-Fi) avec un débit de 70 mégabits par seconde, soit 8,75 méga-octets par seconde, 35 fois plus rapide que les plus performantes des connexions ADSL actuellement disponibles en France. Une antenne diffuse le signal jusqu’à une borne relais alimentant un immeuble ou un quartier. De là, un routeur prend le relais et permet une connexion filaire ou sans fil pour les ordinateurs et appareils mobiles avoisinants. Ce moyen d’accès pourrait par exemple régler le problème de l’accès au Net des pays en voie de développement car il ne nécessite pas d’investissements importants comme pour le câble ou l’ADSL. Intel, qui soutient cette technologie, prévoit de sortir un microprocesseur pour les équipements WiMAX au cours du second semestre 2004.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur