XenServer 6.2 : plus costaud, plus ouvert

CloudOpen SourceVirtualisation

La solution de virtualisation open source XenServer passe en mouture 6.2. Une version qui monte plus facilement en charge et se montre compatible avec les derniers OS Microsoft.

Citrix renouvelle son offre de virtualisation open source avec le lancement de XenServer 6.2. Cette version propose les nouveautés suivantes :

  • jusqu’à 500 machines virtuelles et 4000 processeurs virtuels par hôte ;
  • démarrage des machines virtuelles plus rapide ;
  • prise en charge de Windows 8 et Windows Server 2012 ;
  • meilleure intégration avec XenDesktop.

Le tout est accessible sur un nouveau site communautaire, www.xenserver.org. Une façon de marquer l’indépendance de ce projet, aujourd’hui géré par la fondation Linux. Citrix continuera toutefois à proposer une version commerciale de cette offre, comprenant maintenance et support en 24×7.

Une stratégie centrée sur la communauté

« L’ère du cloud a généré de nombreuses opportunités extraordinaires pour les infrastructures de datacenters, mais force est de constater qu’il n’existe pas de solution universelle en matière de virtualisation », constate Sameer Dholakia, vice-président et general manager, Cloud Platforms Groups chez Citrix.

« En proposant à nos utilisateurs et à nos partenaires une stratégie open source et une communauté dédiée à XenServer, nous innovons une fois de plus afin d’aider nos clients de toutes tailles, quelle que soit la maturité de leur stratégie cloud, à optimiser les avantages qu’ils retirent des technologies cloud et de virtualisation. »

Rappelons que Xen – qui est au cœur de XenServer – reste un hyperviseur très populaire. Il constitue ainsi la pièce centrale du cloud d’Amazon, EC2.


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Le vocabulaire du cloud


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur