Altice grignote un peu plus de SFR-Numericable

OperateursRégulationsRéseaux
2 3 Donnez votre avis

Le groupe détenu par Patrick Drahi a racheté près de 1,3 millions d’actions SFR-Numericable. Une opération surprise que les analystes interprètent comme les prémisses d’une privatisation totale de l’opérateur.

Altice, le navire amiral de Patrick Drahi, a racheté en fin de semaine dernière près de 1,3 million d’actions de SFR-Numericable. 1 298 398 pour être exact pour un montant de 64,6 millions d’euros, soit un prix de 49,75 euros par action. Une faible prime par rapport au cours de clôture de l’action, 49,65 euros par action.

Ce rachat ne représente pas grand-chose : 0,25% du capital de l’opérateur. Une goutte d’eau par rapport à la participation d’Altice au sein de SFR-Numericable. Selon nos confrères de BFM, « Altice détenait début mai 2015, 70,4% suite au rachat de la participation de Vivendi, et 78% si l’on exclut les actions auto-détenues par Numericable-SFR ».

Vers une privatisation complète de Numericable-SFR

Mais aussi anecdotique que soit le niveau du rachat, les analystes financiers y voient un prélude à la privatisation totale de SFR-Numericable. Toujours selon le site d’informations économiques, une note d’ING souligne que « cette transaction aurait du sens, car nous estimons que l’action Numericable-SFR est sous-évaluée. Cela permettrait à Altice de profiter de 100% des synergies en cas de rachat potentiel de Bouygues Telecom ».

Dans le même temps, Altice a finalisé le rachat de sa filiale Outremer Telecom. La holding propriétaire de Numericable avait annoncé le 6 mars dernier être entrée en négociations exclusives avec Hiridjee Group, propriétaire de l’opérateur malgache Telma, pour vendre les activités mobiles d’Outremer Telecom des îles françaises de l’océan indien. Le montant de l’opération n’avait pas été communiqué, mais le prix de cession serait de moins de 100 millions d’euros. Altice avait été obligé de céder cette activité par injonction de l’Autorité de la Concurrence.

A lire aussi :

Numericable-SFR : Redressement confirmé et hémorragie des clients mobiles

SFR-Numericable réclame 512 millions d’euros de préjudices à Orange


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur