Altice vend les mobiles d’Outremer Telecom au malgache Telma

JuridiqueMobilitéOperateursProjetsRégulationsRéseaux

Altice est entrée en négociations exclusives pour céder l’activité mobile d’Outremer Telecom au groupe Hiridjee pour répondre aux exigences de l’Autorité de la concurrence.

Cela faisait parti de ses obligations. Afin d’obtenir le feu vert de l’Autorité de la concurrence pour l’acquisition de SFR, Altice/Numericable s’était engagé à se délester de certaines de ses activités à Mayotte et La Réunion. Un engagement qu’il devrait tenir très prochainement. La holding propriétaire de Numericable a annoncé, vendredi 6 mars, être entrée en négociations exclusives avec Hiridjee Group, propriétaire de l’opérateur malgache Telma, pour vendre les activités mobiles d’Outremer Telecom des îles françaises de l’océan indien.

Le montant de la transaction n’est pas communiqué (si tant est qu’il soit fixé aujourd’hui) et sera soumis à l’approbation de l’Autorité de la concurrence, comme le reste de l’opération, précise le communiqué d’Altice. Aucun délais ni période de finalisation de la transaction n’ont par ailleurs été avancés. L’acquisition d’Outremer Telecom mobile permettra à Telma de mettre un pied sur ses marchés voisins dont il était jusqu’à présent absent. Il compte plus de 1,5 million d’abonnés à Madagascar. Patrick Drahi a visiblement préféré un nouvel entrant au concurrent réunionnais Oceinde et au fonds Apax également en discussions avec Altice.

Rééquilibrer le marché

La vente des activités mobiles avait été imposée par les sages de la rue de l’Echelle afin de palier une situation de forte dominance à La Réunion (70% du marché) et quasi monopolistique à Mayotte (90%) que détenait alors Altice avec le cumul des parts de SRR (la filiale outre mer de SFR) et d’Outremer Telecom acquise en juillet 2013. A l’issu de la transaction, Altice détiendra 60% du marché mobile de la Réunion et 54% à Mayotte. 130 employés devraient changer de patron. Les activités fixes (offres d’accès Internet triple play) ne sont pas concernées par l’opération.

Cette cession imposée s’inscrit dans une série d’exigences de l’Autorité de la concurrence. Le nouvel ensemble Numericable-SFR s’est également engagé à vendre le réseau DSL de Completel (une opération en cours) et à ouvrir l’accès à son infrastructure de boucle locale optique/câble aux opérateurs concurrents. Sur ce dernier point, le groupe a récemment publié ses offres de référence à des tarifs jugés prohibitifs, notamment pour les MVNO (opérateur de réseau mobile virtuel). Offres sur lesquelles l’Autorité doit également se prononcer.


Lire également
Fusion Numericable-SFR : Outremer Telecom annule ses augmentations tarifaires
SFR-Numericable: l’Autorité de la concurrence valide la fusion sous conditions
Numericable-SFR plombé par l’activité mobile


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur