Apple et Cisco s’allient autour des iPhone et iPad en entreprise

CollaborationDSIGestion des réseauxLogicielsMobilitéOS mobilesProjetsRéseauxSmartphonesTablettes
6 38 Donnez votre avis

Après IBM, c’est au tour de Cisco de s’intéresser aux terminaux mobiles d’Apple fonctionnant sous iOS, les smartphones iPhone et tablettes iPad. Un partenariat vient d’être dévoilé entre les deux sociétés.

Apple et Cisco viennent de mettre en place un partenariat d’envergure autour des terminaux mobiles iOS, les iPhone et iPad. Un rapprochement logique, les firmes étant toutes deux très présentes en entreprise.

« iOS est la meilleure plate-forme mobile au monde, et presque toutes les entreprises du Fortune 500 et du Global 500 ont aujourd’hui mis iOS au centre de leur stratégie mobile », se félicite Tim Cook, CEO d’Apple. Cisco rappelle pour sa part que 95 % des entreprises du classement Fortune 500 s’appuient sur des solutions réseau et de collaboration signées Cisco.

Deux voies seront suivies dans le cadre de ce partenariat :

  1. Une adaptation des offres réseau de Cisco afin d’y optimiser le fonctionnement des terminaux mobiles iOS. Les iPhone et iPad seront donc des invités VIP sur les réseaux utilisant des solutions Cisco.
  2. Une meilleure prise en charge des offres de communication voix et vidéo Cisco sur les machines iOS. De façon plus large, les outils de collaboration de Cisco seront optimisés pour l’environnement mobile Apple.

Cisco devrait proposer des moutures iOS et web de ses solutions de collaboration, spécifiquement adaptées aux iPhone et iPad. Des produits comme Spark (espaces collaboratifs en ligne, regroupant chat, appels vidéo et partage de fichiers), TelePresence (vidéoconférence immersive de haut de gamme) et WebEx (réunions et conférences en ligne) sont cités.

Cet accord portera à la fois sur la mise au point de nouvelles solutions techniques, mais également sur la commercialisation de produits en entreprise.

Le retour en grâce du matériel propriétaire chez les pros

En créant le PC, IBM souhaitait répondre aux demandes des entreprises qui voulaient pouvoir disposer de matériel non propriétaire, c’est-à-dire d’ordinateurs qui ne soient pas liés à un constructeur spécifique.

Ironiquement c’est sous l’impulsion d’IBM que le matériel propriétaire regagne en légitimité en entreprise. Il y a deux ans, les iPhone et iPad d’Apple devenaient les terminaux mobiles de référence pour IBM dans le secteur professionnel. Voir à ce propos notre article « Apple et IBM partent à l’assaut des entreprises avec iOS et Big Data »). Un choix qui a du sens, les offres iOS affichant une image de haut de gamme par rapport aux solutions Android, et Android étant devenu une véritable foire aux malwares.

Plus récemment, IBM s’est également rapproché d’Apple dans le secteur desktop, avec l’initiative Mac at Work, visant à faire rentrer plus largement les machines OS X en entreprise (« Mac at Work : IBM veut faire une place aux Mac d’Apple en entreprise »). La firme à la pomme a donc le vent en poupe auprès des professionnels. Un phénomène qui devrait encore prendre de l’importance grâce à ce nouvel accord signé avec Cisco.

À lire aussi :
Samsung reste le leader des smartphones, devant Apple et Huawei
L’action Apple malmenée en bourse, sur fond de crise chinoise
Apple adopte Windows 10 dans ses Mac


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur