Bouygues Telecom franchit les 1 Gbit/s en 4G

4GMobilitéOperateursRéseaux
2 3 Donnez votre avis

Bouygues Telecom s’est appuyé sur une plate-forme Huawei et 60 MHz de largeur de bande sur 4 fréquences pour franchir le gigabit/s en réception mobile.

Test 4G Bouygtel 1139 Mbps-1Atteindre 1 Gbit/s de débit sur le réseau 4G est aujourd’hui une réalité technologique. Bouygues Telecom vient de le démontrer. Dans son Technopole de Meudon, l’opérateur a dépassé les 1,1 Gbit/s en réception sur son réseau commercial IP et fibre optique pour 100 Mbit/s en émission. Une première en Europe de l’Ouest (voire capture écran ci-contre).

Pour atteindre cette performance, l’opérateur s’est appuyé sur une plateforme d’accès radio fournie par Huawei équipée du nouveau logiciel SRAN 11. Celle-ci fournit une technologie MIMO 4×4 (Multiple-Input Multiple-Output) en modulation 256 QAM (modulation d’amplitude en quadrature) et a exploité 60 MHz de largeur de bande sur quatre fréquences (4CA) pour la réception et 2CA pour l’envoi des données du terminal vers l’antenne de l’opérateur.

Pas de terminaux compatibles

« Nous sommes très heureux d’annoncer que notre partenariat avec Huawei nous a permis de franchir une nouvelle étape dans la performance 4G, se félicite Jean-Paul Arzel, directeur du réseau de l’opérateur. Il s’agit là d’une confirmation de notre stratégie d’innovation et d’investissement dans les meilleures technologies pour améliorer la qualité de l’expérience 4G et supporter la croissance des usages de nos clients. »

S’il est accessible en test sur réseau grandeur nature, le gigabit en réception ne sera pas proposé aux clients dans l’immédiat (même si les opérateurs peuvent désormais utiliser l’ensemble de leurs fréquences pour la 4G). D’abord parce que les terminaux capables de supporter les 4 porteuses radio (4CA) MIMO 4×4 256 QAM n’existent pas encore. Seuls les smartphones compatibles avec le support des 3 porteuses sont aujourd’hui accessibles. Ensuite, Bouygues Telecom n’a pas annoncé de date concernant l’utilisation de 4 fréquences pour offrir le service. Avec ses licences 700, 800, 1800 et 2600 MHz réservées à la 4G, l’opérateur en a cependant les moyens.

Bientôt la double porteuse uplink

D’ailleurs, Bouygues Telecom confirme qu’il va déployer la plate-forme SRAN 11 de Huawei dans le courant du second semestre 2016. Cela nécessitera néanmoins des mises à niveau logicielles et une évolution physique des infrastructures de ses sites radio pour apporter le MIMO 4×4. Et à défaut d’exploiter 4 fréquences pour la réception, l’opérateur pourra commencer à mettre en œuvre l’agrégation de 2 fréquences en uplink.

Une initiative qui permettra à la filiale du groupe de BTP de conserver la maîtrise de la technologie LTE afin d’anticiper les évolutions et besoins de la 4G. Elle s’inscrit d’ailleurs dans un cycle continu d’innovations et souvent précurseur en France. Bouygues Telecom a ainsi été le premier à proposer de la 4G+ (agrégation de deux porteuses) en juin 2014, et la 4G++ (trois porteuses) en septembre 2015, ou encore la Voix sur LTE (VoLTE), en décembre dernier.


Lire également
4G : Bouygues Telecom franchit les 400 Mbit/s en LTE-A
Qualcomm passe la 4G au Gigabit
4G : le gigabit/s LTE à portée de main d’Ericsson


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur