Le chômage a reculé en juin dans les systèmes d’information

DSIProjetsRégulations
2 22 Donnez votre avis

Le recul du chômage se confirme pour le quatrième mois consécutif, en juin 2016, dans les SI. Les volumes d’offres d’emploi et les recrutements sont orientés à la hausse.

En juin 2016, Pôle emploi dénombrait 35 500 chômeurs de catégorie A dans les systèmes d’information et de télécommunication, alors qu’ils étaient 35 900 en mai. La tendance se vérifie dans les catégories ABC, celle des sans emploi et des personnes ayant exercé une activité réduite. 45 600 demandeurs d’emploi y étaient inscrits fin juin, contre 46 100 le mois précédent.

Certes, le nombre de demandeurs reste supérieur à son niveau de juin 2015 dans les catégories ABC (ils étaient 45 100 inscrits). En revanche, le nombre de chômeurs dans les SI baisse par rapport à la même période l’an dernier (35 800). Et les entreprises du secteur sont plutôt optimistes.

Cadres et jeunes diplômés en informatique

« Le secteur des activités informatiques [abrite] la proportion la plus élevée d’entreprises déclarant que leurs embauches de cadres sont actuellement plus nombreuses que l’an passé à la même période », a souligné l’Apec dans sa note de conjoncture trimestrielle. 89 % des organisations interrogées ont recruté au moins un cadre IT au deuxième trimestre (+1 point en un an). Par ailleurs, elles sont aussi nombreuses à envisager de le faire au troisième trimestre 2016.

Et les volumes d’offres d’emploi cadres augmentent encore dans l’IT. Sur les 12 derniers mois, la demande dans la fonction informatique (25 % des offres Apec) a augmenté de 9 %. Sans surprise, les plus fortes hausses en cumul ont concerné la direction informatique (+46 % à fin juin 2016) et l’informatique Web (+20 %). Cette fois-ci, l’exploitation et la maintenance informatique (+15 %) devancent l’informatique industrielle (+12 %). Quant à l’informatique de gestion, qui agrège le plus grand nombre d’offres, elle croît également, à un rythme annuel très ralenti (+2 %).

Les cadres dotés de 1 à 10 ans d’expérience et les jeunes diplômés sont ciblés par les recruteurs.

Lire aussi :

Emploi : La génération Y veut plus de tech et moins de superflu
Ce que font les développeurs durant leurs vacances d’été

crédit photo © Mark Agnor / shutterstock.com

Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur