Télégrammes : Creators Update en avril, Voitures volantes pour Airbus, Smartphones dépassent les PC, 1,1 million de signatures pour Edward Snowden

MobilitéOSPoste de travailSmartphones
0 2 Donnez votre avis

En attendant la baisse du thermomètre et les économies d’énergie à réaliser, il est temps de lire les télégrammes du soir.

Creators Update quasi confirmé pour avril. Une nouvelle indiscrétion, après celle de Dell, tendrait à confirmer l’arrivée de Creators Update pour avril prochain. Dans une page de son forum lié au support de ses produits, le constructeur Fitbit évoque le quatrième mois de l’année pour parler de l’arrivée d’une nouvelle solution pour la prochaine mise à jour majeure de Windows 10. « Nous sommes ravis d’annoncer que Fitbit offrira un support pour les notifications de suivi (Appel, SMS, Calendrier et applications tierces) et Connected GPS pour tous les utilisateurs de Windows sur la mise à jour Creators Update de Windows 10 en avril », peut-on y lire. Une fois livré en mars 2017, comme initialement évoqué (mais probablement pour les béta-testeur Insiders), ou avril, Microsoft portera Windows 10 sur une nouvelle branche de développement, la Redstone 3. Les rumeurs sur sa disponibilité à l’automne 2017 devraient alors s’intensifier.

Des voitures volantes Airbus avant fin 2017 ? Le groupe Airbus prévoit de tester un prototype de voiture volante autonome avant la fin de l’année, a assuré le patron de l’industriel, Tom Enders, lors d’une conférence technologique à Munich, ce lundi 16 janvier. En 2016, Airbus a monté une division appelée Urban Air Mobility chargée d’étudier des concepts de mobilité urbaine basés sur l’aérien et des applications mobiles permettant de réserver un vol. « Voici cent ans, les transports urbains sont allés sous terre, maintenant nous possédons les moyens technologiques de nous déplacer au-dessus du sol », résume Tom Enders, qui ajoute que son groupe s’est lancé dans des expérimentations sur ce sujet, sur la base de technologies propres. Selon Airbus, le recours à des moyens de transport aérien – véhicules personnels ou navettes pour plusieurs passagers – pourrait réduire les investissements des villes. « Avec l’aérien, vous n’avez plus besoin de dépenser des milliards dans des ponts en béton et des routes », plaide Enders. Airbus, leader mondial des hélicoptères civils, n’a pas précisé combien il compte investir dans ces nouveaux moyens de mobilité urbaine.

Plus de smartphones que de PC en France. En 30 ans, le téléphone mobile s’est imposé jusqu’à devenir incontournable. Un phénomène qui s’est accentué avec l’émergence des smartphones, véritables compagnons de communication et d’information, voire de régisseur de l’organisation quotidienne. La France n’échappe pas au phénomène alors que 77% de ses habitants possèdent un smartphone. Un taux d’équipement qui dépasse désormais celui des ordinateurs portables (74%), note Deloitte. Le cabinet d’études relève que 55% des utilisateurs consultent leur terminal plus de dix fois par jour (74% chez les 18-24 ans avec une moyenne de 50 fois par jour) et 20% l’allume dans les 5 minutes après le réveil matinal (40% des jeunes adultes). Dans certains cas, l’usage frise la dépendance névrotique ou la conscience professionnelle aiguë : 41% se réveilleraient la nuit pour consulter le précieux appareil et 7% en profitent pour répondre à leurs messages. Manger en consultant son téléphone est complètement banalisé pour 81% des sondés alors que 84% l’utilisent devant la télévision. Et s’ils ne sont « que » 49% à s’en servir dans les transports en commun, l’usage progresse fortement alors qu’ils n’étaient que 30% en 2015. L’autre forte progression qui s’annonce est celle des assistants vocaux Siri, Google Now, voire Cortana, qui réalisent déjà une percée auprès de 29% des utilisateurs. « En revanche, les paiements mobiles et la publicité mobile n’emportent pas les faveurs des Français », note le cabinet d’études.

1,1 million de signatures pour obtenir le pardon d’Edward Snowden. La pétition réclamant l’absolution du célèbre lanceur d’alertes à Barack Obama totalise 1 101 252 signatures. Et non des moindres, on retrouve ainsi, George Soros, Steve Wozniack ou Jack Dorsey. Cette réclamation a été lancée en septembre dernier juste avant la sortie du long métrage d’Oliver Stone retraçant les événements liés à Snowden. Elle a démarré à l’initiative de l’American Civil Liberties Union (ACLU), Amnesty International et Human Rights Watch. Une première pétition avait été menée en juin 2013 obtenant plus de 168 000 signatures. Dépassant  les 100 000 signatures, la Maison Blanche avait été tenue par la loi de répondre et elle avait décliné le fait de pardonner l’exilé Russe. A quelques jours de la passation de pouvoir, Barack Obama devrait rester inflexible sur ce cas-là. L’arrivée de Donald Trump à la Présidence ne devrait pas infléchir la position de Washington sur le cas Snowden.

 

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur