Dépenses IT 2016 : SaaS et analytique au top des priorités

AppsBusiness IntelligenceCloudData & StockageDSIERPLogicielsMobilitéOSPoste de travailProjetsRessources HumainesServeursStockageTablettes
14 233 1 commentaire

Les dépenses IT des entreprises et des administrations se focaliseront majoritairement pour 2016 et 2017 sur les logiciels avec une orientation vers le SaaS et l’analytique. Le hardware est toujours à la peine.

Forrester vient de dévoiler son étude sur les dépenses IT pour les années 2016 et 2017. Les grandes entreprises et les administrations devraient dépenser cette année 2 963 milliards de dollars en IT. Un marché qui a grossi depuis l’année dernière, mais le cabinet d’études précise avoir intégré pour la première fois les services de télécommunications (qui pèsent un poids important, 625 milliards de dollars). Mais même sans cet ajout, les dépenses IT devraient connaître une croissance de 4,5% en 2016 et 4,7% en 2017.

Une croissance modeste concède Forrester. L’année 2016 devrait être toujours perturbée par un dollar fort, ce qui impacte les ventes de services et d’équipements IT. En 2017, la pression devrait être moins forte sur le billet vert et Forrester considère que la croissance des ventes IT reste maîtrisée à 4,9%.

Dans le détail des investissements IT des entreprises (y compris le secteur public), les dépenses en matière de services de télécommunications se taillent une grande part du gâteau avec 625 milliards de dollars. Au sein de ce marché, les communications filaires représenteront 331 milliards de dépenses, pendant que les communications sans fil monopoliseront 237 milliards de dollars.

Le boom du SaaS et de l’analytique

En seconde position, Forrester place les dépenses dans les logiciels avec une prépondérance pour les applications (316 milliards de dollars) et le Middleware (144 milliards de dollars). Pour les analystes, ce marché va surtout être dynamisé par le développement du modèle SaaS (Software as a Service) dans des domaines comme le CRM, la gestion des talents (ePurchasing), la finance et l’analytique. La croissance de ce modèle est de 24% pour l’année 2016 (108 milliards de dollars). L’analyste prédit que les revenus issus des abonnements SaaS égaleront en 2017 les revenus de licences et de maintenance des logiciels. Forrester table sur une croissance globale des dépenses dans le logiciel de 5,7% en 2016 et 7,4 % en 2017.

Parmi les logiciels, les DSI et les chefs d’entreprise vont se concentrer sur les applications de Business Intelligence, de solutions cognitives et des logiciels intégrant de l’analytique. Les dépenses sur ces orientations vont bénéficier aux services de consulting et d’intégration système. Ce poste sera le troisième bloc de dépenses en 2016 avec 541 milliards de dollars avec une forte proportion pour les projets d’intégration des systèmes (373 milliards de dollars).

Des dépenses orientées métiers, pas pour le hardware

La partie hardware subit toujours un certain désamour, la partie équipement informatique pèsera pour 364 milliards de dollars en 2016 (en légère hausse de 2,4% par rapport à 2015) dont 144 milliards pour les PC et 18 milliards pour les tablettes. Les analystes parient sur un effet ténu de Windows 10 dans les ventes de PC. Les investissements dans les serveurs se feront à hauteur de 88 milliards de dollars et le stockage près de 54 milliards. Forrester prédit un rebond pour les équipements informatiques en 2017 avec une croissance attendue de 5,3% à 384 milliards de dollars.

Ces chiffres font dire aux analystes de Forrester que les dépenses vont s’orienter de plus en plus vers des technologies orientées métiers (Business Technology dans le jargon du cabinet d’études), c’est-à-dire des moyens pour aider les entreprises à conquérir, servir et retenir des clients. Le cabinet prévoit qu’en 2016 et 2017 la moitié des dépenses se fera dans des nouveaux projets.

Enfin, la croissance des dépenses IT n’est pas la même selon les régions. Les Etats-Unis, qui représentent le plus grand marché, devrait voir les investissements croître de 5% en 2016 et 5,9% en 2017. Inde, Mexique, Suède, Chine, Pologne, et Israël peuvent se targuer en 2016 de dépasser les 6% de croissance. La plupart des autres pays européens dont la France, le Canada, l’Australie et la Corée du Sud vont connaître une très légère augmentation d’environ 1%.

A lire aussi :

Dépense IT : le Cloud public creuse l’écart sur le Cloud privé

La France bonnet d’âne pour les dépenses R&D des grandes entreprises


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur