Emploi et Big Data : LinkedIn ouvre ses données aux chercheurs

Big DataBusiness IntelligenceData & StockageProjets
0 70 Donnez votre avis

11 équipes ont été sélectionnées pour analyser les données anonymisées d’utilisateurs de LinkedIn. Le but : identifier les opportunités économiques d’un marché du travail en mutation.

Après avoir acquis Careerify, spécialiste du Big Data appliqué au recrutement et à la détection de talents, LinkedIn va mettre des jeux de données à disposition de 11 équipes de chercheurs sélectionnées dans le cadre de son programme Economic Graph Challenge. Les chercheurs ont 6 mois pour analyser ces données préalablement anonymisées et présenter leurs conclusions, indique LinkedIn dans un billet de blog. L’objectif : identifier les opportunités économiques du marché.

Les équipes de chercheurs, doctorants et professeurs, axent leurs travaux sur des thématiques différentes, de la réduction des inégalités sur le marché du travail à la montée en compétences IT des collaborateurs. L’équipe du Massachusetts Institute of Technology (MIT), par exemple, veut mesurer la « santé économique » des villes en examinant les données d’individus qui y travaillent et celles d’organisations qui les emploient. Un autre groupe étudie la façon dont les hommes et les femmes assurent leur auto-promotion via leur profil professionnel.

LinkedIn tire profit du Big Data

Les chercheurs peuvent donc analyser de nouveaux jeux de données et apporter plus de visibilité à leurs travaux. Pour Linkedin, c’est l’occasion de bénéficier des lumières de datascientists à moindre frais. Le réseau social américain va en effet verser une enveloppe de 25 000 dollars à chaque équipe (soit 275 000 dollars au total). Une somme bien inférieure aux rémunérations de spécialistes de la donnée et au retour sur investissement attendu. Les solutions issues des travaux de recherche pourraient, selon LinkedIn, impacter positivement « des millions de personnes ».

Les travaux engagés au printemps doivent se conclure en fin d’année 2015 et les résultats être présentés dans la foulée à des collaborateurs de LinkedIn triés sur le volet. Le réseau social américain assure, par ailleurs, que les résultats de recherche seront rendus publics début 2016, mais LinkedIn, qui a un droit de propriété intellectuelle sur ces travaux, gardera la main sur les informations publiées à cette occasion. La plateforme disposera ainsi d’une marge de manoeuvre pour créer des produits et services issus de ces recherches et s’adapter aux attentes du marché.

D’autres acteurs actifs dans la gestion de carrière tirent profit d’investissements réalisés dans le Big Data, dont Workday. L’éditeur a récemment complété ses applications RH de fonctionnalités de recommandation. Les employeurs ont ainsi la possibilité de déterminer quels talents seraient prêts à les quitter dans les prochains mois et quelles actions mettre en oeuvre pour les retenir.

Lire aussi :
LinkedIn lorgne sur la collaboration intra-entreprise
LinkedIn géolocalise les compétences IT


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur