Free revient aux Etats-Unis… par le roaming

MobilitéOperateursRéseaux
5 12 Donnez votre avis

Free annonce étendre son offre de roaming intégrée à son forfait aux Etats-Unis. Un territoire stratégique pour conquérir de nouveaux abonnés.

Avec l’intégration de l’Europe dans le Pass Destination en juillet dernier, on aurait pu penser que Free allait mettre un terme, ou marquer une pause durable, à l’extension de ses services de roaming à l’international. Erreur. L’opérateur mobile d’Iliad annonce un nouveau territoire couvert par son forfait de base, et pas n’importe lequel : les Etats-Unis.

Depuis ce mardi 15 septembre, les clients au forfait Free 3G/4G à 19,99 euros (moins de 16 pour les abonnés Freebox qui ont souscrit l’option quadruple play) peuvent appeler, envoyer des SMS et MMS, en illimité, depuis les Etats-Unis, localement et vers la France métropolitaine, et aussi surfer depuis leur smartphone en 3G à concurrence de 3 Go de données par mois. Et cela à raison de 35 jours par an (au pays de l’oncle Sam comme dans un autre territoire couvert par le forfait). Dommage que, au pays précurseur de la 4G, les abonnés de Free n’auront pas l’occasion d’en profiter.

Coup dur pour la concurrence

La couverture en itinérance des Etats-Unis vient donc s’ajouter aux 28 pays de l’Union européenne, à Israël, aux Antilles et Guyane française et au Canada). Un territoire plus que symbolique et un coup dur pour la concurrence qui propose généralement ces services de roaming sous forme d’options payantes (même certains, comme Bouygues Telecom, proposent les appels depuis la France vers les fixes et les mobiles dans certains pays ou à concurrence de 35 jours par an également). Cette innovation ne manquera pas d’attirer de nouveaux abonnés qui viendront enrichir les près de 11 millions de clients mobiles revendiqués à la fin du premier semestre 2015. Quelle sera la prochaine destination : la Russie, un pays du Moyen-Orient, d’Afrique, d’Asie ? Les paris sont ouverts.


Lire également
4G : Free bascule son forfait mobile à 50 Go
Free glane du spectre en plus en 1800 MHz pour la 4G+
Adieu au roaming européen en juin 2017

crédit photo © Sean Pavone – shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur