Cloud : Google sur le front de la VM low cost et des baisses tarifaires

CloudDatacentersIAAS
5 20 Donnez votre avis

Les tarifs du Compute Engine de Google sont encore une fois revus à la baisse. La firme présente également des VMs low cost, les Preemptible VMs, qui utilisent les ressources inexploitées des serveurs.

« Pay Less, Compute Moore » annonce aujourd’hui Google sur son blog dédié aux offres Cloud. Le géant américain du search applique une énième baisse à ses tarifs. Une décote qui touche les États-Unis, comme l’Europe et l’Asie.

La baisse peut, selon les instances, atteindre les 30 % :

  • Standard, -20 % ;
  • High Memory, -15 % ;
  • High CPU, -5 % ;
  • Small, -15 % ;
  • Micro, -30 %.

Google déclare avoir baissé ses tarifs de plus de 56 % au cours des 24 derniers mois. Ceci lui permettrait d’afficher un TCO 40 % inférieur à celui d’autres offres de type Cloud public : 26 % sur les prix publics affichés et 14 % lors de l’utilisation, via d’autres avantages (pas de prépaiement, facturation à la minute et remises automatiques).

Des VMs low cost

Afin de réduire encore les coûts, Google livre aujourd’hui les Preemptible Virtual Machines, des machines virtuelles à coût fixe, jusqu’à 70 % plus économiques que des offres classiques. Contrepartie de cette remise, ces VMs s’appuient sur les ressources non utilisées d’un serveur, et peuvent donc voir leurs performances baisser lorsque d’autres tâches sont lancées.

Les Preemptible VMs permettent de faire baisser le prix de l’instance de base de 0,050 dollar de l’heure, à seulement 0,015 dollar de l’heure. Toutes les instances de machines virtuelles (Standard, High Memory, High CPU, Small et Micro) bénéficient d’une option « Preemptible ».

Une réponse à un marché en plein développement et dans lequel certains acteurs se sont fait un nom comme Digital Ocean. Google essaye de mener plusieurs fronts à la fois contre AWS, Azure, mais aussi sur ce marché de la VM Low Cost qui a de l’avenir.

À lire aussi :
Azure Data Lake, du stockage Hadoop sur le Cloud de Microsoft
IBM met du Power et du .NET dans le Cloud
Quiz Silicon.fr : le vocabulaire du Cloud

Crédit photo : © Peshkova – Shutterstock

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur