La « 4G fixe » d’Orange fait ses premiers pas en France

4GGestion des réseauxMobilitéOperateursRéseaux

A l’instar de l’offre 4G Box de Bouygues Telecom, Orange testerait son offre 4G Home pour apporter l’Internet depuis son réseau mobile aux foyers dépourvus de haut débit fixe.

Orange initie actuellement sa nouvelle offre « 4G Home ». Celle-ci vise à apporter l’Internet haut débit via les réseaux mobiles LTE aux foyers dépourvus de connexion ADSL ou de débits dignes de ce nom. « 4G Home est une offre d’accès internet à la maison qui vous fait bénéficier de la performance du réseau mobile en 4G pour vos mobiles, tablettes et ordinateurs », décrit l’opérateur sur son site. L’offre s’appuie sur une nouvelle box, la Flybox.

A l’instar d’un routeur nomade, ce modem LTE redistribue la 4G en Wifi aux différents appareils du foyer. Jusqu’à 32 terminaux peuvent s’y raccorder. Les débits ne sont pas précisés mais l’offre autorise jusqu’à 40 Go de données consommables par mois. Au-delà, le débit sera réduit. iGeneration croit savoir que, en cas de dépassement, des recharges supplémentaires (étalées entre 200 Mo et 10 Go) seront proposées, à des tarifs pour l’heure non communiqués, afin de conserver une qualité de connexion optimale. Le forfait serait commercialisé près de 37 euros mensuels au-delà du premier mois gratuit. La Flybox est en revanche vendue 74,90 euros, toujours selon iGeneration. Orange précise bien que « le forfait 4G Home est une solution de connexion Internet mais elle ne permet pas l’usage du téléphone par internet et de la TV ». De même, la box est rattachée au foyer éligible à l’offre et ne peut être exploitée ailleurs.

Orange dans les pas de Bouygues Telecom

Sous l’angle du service, l’offre 4G fixe de l’opérateur historique est en tous points similaire à la 4G Box que Bouygues Telecom a lancé fin janvier. Mais, sous l’angle tarifaire, l’offre de la filiale du groupe Bouygues reste plus concurrentielle avec un forfait à 30 euros (33 euros avec la location de la box), une consommation illimitée de données (même si la vidéo est taillée au format mobile), en web comme en P2P ou téléchargement. En revanche, la 4G Home d’Orange se distingue par un espace de stockage en ligne de 10 Go.

Autre différence, la 4G Box de Bouygues est commercialisée tandis que la 4G Home d’Orange est réservée à quelques foyers triés sur le volet. Probablement dans le cadre d’une période de test. L’ouverture officielle de l’offre sur l’ensemble du territoire métropolitain sera annoncée plus tard, probablement le 20 avril à l’occasion du Show Hello de l’opérateur. Si les deux services sont similaires, il n’est pas certains qu’ils se retrouvent en concurrence sur les mêmes zones. Tout dépendra des capacités de couverture. Aux dernières nouvelles, Orange revendiquait couvrir 88% de la population en 4G. Contre 85% pour Bouygues Telecom qui dispose néanmoins d’un plus grand parc d’antennes mobiles.

Outre la capacité à recruter de nouveaux foyers (surtout pour Bouygues Telecom moins étoffé qu’Orange dans l’offre fixe), la « 4G fixe » s’inscrit comme un moyen de déployer rapidement de l’Internet haut débit aux zones rurales souvent dépourvues d’infrastructures capables d’offrir une bande passante suffisamment dimensionnée pour répondre aux usages courants du réseau mondial. Notamment en direction des entreprises dont l’activité repose de plus en plus sur les services numériques, à commencer par les échanges avec l’administration. De plus, les opérateurs sont mis sous pression par le gouvernement dans le cadre du plan France Très haut débit qui prévoit de couvrir l’intégralité du territoire en accès très haut débit d’ici 2022, dont 80% en fibre optique. Or, le déploiement de cette dernière, pourrait bien s’étaler sur un calendrier plus long. S’appuyer sur la 4G pour proposer du très haut débit s’inscrit donc comme une alternative durable en attendant l’arrivée de la fibre.


Lire également
La 4G fixe prend son envol en Haute-Garonne et Bourgogne-Franche-Comté
Internet mobile plus rapide que le fixe en France
Plus de 2 600 centres-bourgs en zones blanches couverts en 3G


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur