Les smartphones Obi Worldphone arrivent en France

4GMobilitéOS mobilesSmartphones

Avec l’appui de Coriolis Telecom, le MV1 d’Obi Worldphone arrive en France avec des arguments : 4G, Cyanogen, 5 pouces pour 129 euros.

Dans le monde des smartphones d’entrée de gamme, la rivalité entre les constructeurs chinois (Xiaomi, Huawei, Lenovo) et les sociétés françaises comme Archos ou Wiko bat son plein en cette période de fête de fin d’année. Coriolis Telecom a décidé d’inviter un nouvel acteur dans cette bataille : Obi Worldphone. Comme son nom ne l’indique pas, la société est américaine et a été créée par John Sculley, ancien dirigeant d’Apple dans les années 1980. Les premiers terminaux ont été réservés aux pays asiatiques et du Moyen-Orient. Finalement après l’Angleterre, c’est au tour de la France d’accueillir le MV1. MV pour Moutain View.

Ce terminal est un smartphone doté d’un écran 5 pouces (720 x 1280 pixels), d’une puce Snapdragon quad core, de 16 Go de mémoire flash (extensible à 64 Go via carte microSD) et de 2 Go de RAM. Il comprend 2 appareils photo, dont un avec 8 mégapixels et une caméra frontale de 2 mégapixels. Le terminal tourne avec l’OS Cyanogen basé sur Android Lollipop 5 avec la surcouche maison Lifespeed UI. Un élément à regarder dans le temps avec les récents évènements autour de la pérennité de Cyanogen. Côté connectivité, rien à craindre, le MV1 se connecte en 2G/3G/4G et WiFi N. Sur le plan de l’autonomie, le constructeur affiche 6 heures en mode intensif (3G/WiFi) et jusqu’à 16 heures en conversation. A noter la présence d’un slot dual sim qui peut intéresser les professionnels.

Un tarif agressif et polyvalent

En ajoutant le prix de 129 euros, le MV1 a de quoi séduire, une clientèle jeune, mais aussi business. Ankush Chatterjee, vice-président en charge du marketing et de l’innovation chez Obi Worldphone, souligne que « la cible est principalement le B2C, mais nous chercherons également des opportunités B2B intéressantes, d’autant plus que MV1 est le seul appareil de ce segment de prix compatible avec le programme « Android for Work » de Google ». Le responsable se veut confiant dans le succès de son produit par rapport à la concurrence forte sur ce segment de marché. « Notre objectif est d’être différenciant : plus de design, sans compromis sur la performance, et à un prix très attractif. » Il n’évoque en revanche pas le lancement d’autres modèles de la marque en France. Par contre, le constructeur annonce travailler sur une ligne d’accessoires.

Côté distribution, Coriolis Telecom va proposer dans un premier temps ce smartphone dans les 300 Telephone Store, les points de ventes physiques de Coriolis, ainsi que sur le site Internet de l’opérateur. La distribution dans d’autres canaux est prévue ultérieurement.

A lire aussi :

2016, une année définitivement plate pour les smartphones

Xiaomi mise sur les smartphones à prix coûtant


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur