Poste de travail

Projet Sputnik : l’ultrabook Dell XPS 13 s’approprie Ubuntu

projet-sputnik-ultrabook-dell-xps-13-ubuntu
2 0 Donnez votre avis

Initié en mai et porté par un incubateur monté en interne, le projet Sputnik se concrétise et marque le retour de Dell sur le marché des PC portables Linux, après plus de deux ans d’absence.

Sous l’égide du projet Sputnik, soutenu par un incubateur monté en interne, Dell a concocté une déclinaison de son ultrabook XPS 13, munie en standard de l’OS Ubuntu 12.04 LTS « Precise Pangolin ».

Le groupe high-tech texan s’en est tenu à l’échéance gravée dans le marbre cet été. Après quelque six mois d’expérimentations en étroite collaboration avec la fondation Canonical, naît le dénommé « XPS 13 Laptop Developer Edition », commercialisé pour l’heure aux Etats-Unis, uniquement en direct, via le canal Internet. Ce galop d’essai devrait trouver un écho en Europe au premier trimestre 2013.

L’entrain d’une communauté

Les efforts se sont portés sur la symbiose entre matériel et logiciel, avec le soutien de clients et de partenaires. La créativité des collaborateurs de la société et les nombreuses contributions des agents externes ont surpris Matt Baer, Michael Cote et Nnamdi Orakwue, les trois employés à l’origine du concept. « Nous sommes étonnés de la quantité et de la qualité des réactions [...] que Sputnik a suscitées », confirme Barton George, 13 ans d’expérience chez Sun Microsystems et aujourd’hui ambassadeur de l’open source chez Dell.

Cette pépinière d’innovation a mis au point un système d’exploitation sur mesure, livré en standard ou éventuellement installable par tout possesseur d’un XPS 13, grâce à une image disque. Particularité de cette distribution, elle analyse l’environnement de travail (développement Android, JavaScript, Ruby, etc.) et pioche en conséquence dans les dépôts, pour ne récupérer que les composantes susceptibles de procurer une plus-value à l’utilisateur.

Des outils dédiés

Au rang des solutions innovantes, le principe “client-to-cloud”, qui permettra de définir et d’isoler des environnements différenciés, évolutifs, déployables dans le cloud avec la pile OpenStack en guise de back-end. Développeurs et administrateurs système devraient s’en délecter.

Deux ans après sa défection sur le segment confidentiel des PC Linux, Dell signe là un come-back remarqué. Mais son fleuron a un prix : 1449 dollars, pour une seule configuration en 13,3 pouces (1366 x 768 points), ancrée en haut de gamme. Témoin le processeur Intel Core i7-3517U, un composant bicoeur à 1,9 GHz (3 GHz en mode Turbo), doté de 4 Mo de cache de troisième niveau et gravé en 22 nm (Ivy Bridge). S’y adjoignent 8 Go de RAM, un SSD jusqu’à 256 Go et un support « Pro » d’un an.

___________
A voir aussi
Quiz Silicon.fr : êtes-vous un expert du « Hello World! » ?

Crédit photo : Dell