Une réalité pas augmentée pour Vuforia de Qualcomm ?

AppsLogicielsMobilitéPortablesProjetsRégulationsSmartphonesTablettes
3 0 Donnez votre avis

Qualcomm envisagerait de se séparer de sa filiale Vuforia spécialisée dans une plate-forme de solutions de réalité augmenté. Une technologie sans avenir ?

La réalité augmentée n’aurait-elle pas d’avenir ? Qualcomm n’est peut-être pas loin de le penser. Le fabricant américain de composants électroniques pour smartphones et équipements télécom envisagerait de vendre sa division Vuforia dédiée aux solutions de réalité augmentée, rapportent nos confrères américains de Re/code.

Rappelons que la réalité augmentée (RA) consiste à enrichir d’informations en temps réel un environnement capturé par un smartphone, une tablette, des lunettes connectées ou une console de jeu. Qualcomm parle même de « sublimer » la réalité, notamment par des applications comme l’animation d’éléments en 3D qui surgissent dans un décor immédiat. Par exemple, déclencher un jeu vidéo ou des animations en filmant simplement une image à plat. Ou, à travers un usage plus commercial, animer une publicité captée dans un magazine. Ou encore observer depuis un smartphone un atome grossi 100 millions de fois par rapport à sa taille réelle.

200 millions de téléchargements

Vuforia fournit une plate-forme de développement adoptée par 175 000 développeurs qui ont créé plus de 20 000 applications téléchargées plus de 200 millions de fois sur Android et iOS, selon Qualcomm. Nombre de marques internationales y ont eu recours pour leurs campagnes de communication ou leurs applications internes. Pourtant, il semble que la RA fasse parti de ces technologies qui ne cessent d’émerger mais ne s’imposent jamais vraiment. D’où, peut-être, le désengagement de Qualcomm dans ce domaine.

Un désengagement également motivé par la restructuration que l’entreprise s’apprête à enclencher. En juillet dernier, Qualcomm a annoncé un plan d’économies de 1,4 milliard de dollars qui pourrait passer par la réduction de 15% de ses effectifs. Le producteur des Snapdragon a en effet affiché des résultats en recul avec un plongeon de 47% du bénéfice net lors de son dernier trimestre. Vuforia ne serait pas la première division écartée du groupe. Les activités Omnitracs (gestion de flotte) et Gimbal (géolocalisation) ont précédemment été revendues. Qualcomm devrait préciser sa nouvelle stratégie avant la fin de l’année.


Lire également
Qualcomm invité à se séparer de ses processeurs Snapdragon
Concurrence : l’UE active deux enquêtes sur Qualcomm
Avec ses puces Kryo 64 bits, Qualcomm veut écraser les Cortex-A57


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur