Les résultats d’Oracle dopés par le Cloud Computing

CloudGouvernanceRégulations

Le Cloud a le vent en poupe chez Oracle, avec une croissance sur un an de +58 %. De quoi booster le chiffre d’affaires, et les résultats, du géant américain.

Oracle vient de présenter les résultats de son dernier trimestre d’activité. Le chiffre d’affaires de la firme se fixe à 10,9 milliards de dollars ; +3 % sur un an. Soit au-dessus du consensus des analystes, qui s’établissait à 10,5 milliards de dollars.

En bout de chaîne le bénéfice net prend +15 %, à 3,2 milliards dollars. Le bénéfice net par action en données corrigées, valeur ne prenant pas en compte certaines opérations exceptionnelles (et qui sert de référence aux places financières) se fixe à 89 cents. Soit nettement au-dessus des attentes des analystes, qui tablaient sur seulement 78 cents.

Oracle opère sa transition vers le Cloud à marche forcée, mais sans rogner sur ses bénéfices. Les revenus de la firme liés au Cloud se fixent à 1,4 milliard de dollars au cours du dernier trimestre ; +58 % sur un an. Le SaaS prend +67 % à 964 millions de dollars de CA. Et l’IaaS +40 % à 397 millions de dollars de CA.

Bond de 10 % de l’action hors séance

Oracle a su rassurer les investisseurs sur sa capacité à accompagner les entreprises vers le monde du Cloud.

L’action de la firme, qui prenait hier 1,07 % en séance, à 46,33 dollars, a fait un bon pendant la nuit. Son prix se fixe à 51,10 dollars, +10,30 %, à l’heure où nous écrivons ces lignes. Soit bien au-delà des estimations de cours à un an (48,64 dollars). Lesquelles devraient être en toute logique relevées par les analystes, si le cours de l’action se maintient à ce niveau.

À lire aussi :
Oracle passe en mode startup : Cloud, Big Data, mobilité, IoT, AR/VR, IA
Oracle référence Oracle Database et Java sur le Docker Store
Bons résultats pour Oracle, en pleine transition vers le Cloud


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur