Tim Cook : « L’entreprise pèse 25 milliards de dollars pour Apple et ce n’est rien »

AppsMobilitéOS mobilesSmartphonesTablettes
7 70 Donnez votre avis

Invité par le patron de Box, Tim Cook, le Pdg d’Apple, n’a pas fait mystère de ses ambitions : la prochaine frontière pour Cupertino se situe en entreprise.

Invité par Aaron Levie, le patron de Box à l’occasion de BoxWorks, la manifestation annuelle du spécialiste du stockage Cloud, Tim Cook, le patron d’Apple, a confirmé ce que tout le monde subodorait déjà : la croissance future d’Apple passe largement par l’entreprise. Cette activité pèse déjà 25 milliards de dollars dans le chiffre d’affaires annuel d’Apple selon le dirigeant…. Soit moins de 14 % du total si on se réfère à la dernière année fiscale de la firme. « Ce n’est rien à côté de ce qu’il est possible de faire », assure le dirigeant.

« Bien sûr, nous nous sommes concentrés sur le consommateur final, reconnaît le patron. Mais quand on veut un smartphone ou une voiture, on ne demande pas ‘un smartphone d’entreprise’ ou ‘une voiture d’entreprise’. Nos clients veulent un iPhone au bureau. Et c’est encore plus vrai avec l’arrivée de l’iPad. » Lançant au passage une pique à Google, qui ne contrôle pas l’écosystème très ouvert d’Android, Tim Cook affirme que la firme à la pomme va miser sur l’intégration entre logiciel et matériel, la sécurité et le design pour s’immiscer un peu plus dans les environnements professionnels. Bref, sa marque de fabrique. C’est le sens du récent lancement de l’iPad Pro, doté de 4 Go de mémoire vive et pensé pour des usages exigeants comme l’édition de vidéos.

Une expertise sur les secteurs verticaux

Mais la déclinaison des terminaux en versions professionnelles ne suffira pas. Et Tim Cook en est bien conscient : « Nous n’avons pas une connaissance pointue des marchés verticaux. » Et c’est là tout le sens des accords que la firme passe avec de grands acteurs du monde professionnel, comme Cisco ou IBM. Avec le géant des réseaux, Apple travaille à faciliter l’intégration de ses terminaux en entreprise. Et Cupertino compte sur Big Blue pour développer toute une gamme d’applications mobiles professionnelles pour iOS. Un partenariat signé en 2014 qui a déjà donné naissance à des apps très spécialisées comme Plan Flight (gestion du carburant pour les avions), Advise & Grow (CRM pour banquier), Retention (gestion des profils d’assurés), Sales Assist (assistant de vente au détail), Case Advise (gestion des dossiers d’aide aux familles) ou Expert Tech (outil de téléprésence pour les techniciens de terrain dans les télécoms). Signalons que ce rapprochement entre IBM et Apple a récemment été étendu à la Watch, pour laquelle Big Blue développe aussi des apps (pour les infirmiers, les techniciens de maintenance…).

Bref, IBM apporte l’expertise métier qui fait défaut à Apple. C’est aussi très certainement le sens du partenariat passé avec Box, à propos duquel bien peu de détails ont filtré pour l’instant. Tim Cook s’est contenté d’indiquer que l’objectif de tous ces partenariats, qui s’inscrivent dans un programme baptisé Mobility Partner, est de développer « une suite d’applications pour l’entreprise, afin de changer la façon dont les gens travaillent, en s’appuyant sur la mobilité ». Box s’est récemment lancé dans une stratégie de verticalisation de son offre, visant à s’adapter aux workflow de telle ou telle industrie (lire à ce propos l’interview de son patron, Aaron Levie, dans nos colonnes).

A lire aussi :

Mac at Work : IBM veut faire une place aux Mac d’Apple en entreprise


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur