Vibe mixe IA et langage naturel pour scruter le moral des salariés

Business IntelligenceCollaborationData & StockageLogiciels
1 13 Donnez votre avis

Au Japon, une société a créé un outil, Vibe, combinant IA et langage naturel pour détecter les baisses de moral des salariés.

Les mauvaises relations au sein d’une équipe peuvent avoir des effets néfastes sur la bonne marche d’une entreprise. Mais les responsables peuvent ne pas en avoir connaissance. Une société au Japon, AIR, filiale du spécialiste des RH En-Japan a développé une solution pour résoudre le problème de mésentente ou à, tous le moins, détecter la baisse de régime dans le moral des équipes.

Pour réaliser cela, AIR a utilisé une combinaison d’intelligence artificielle et de traitement de langage naturel. L’outil se dénomme Vibe et se charge de détecter les tensions au sein d’une équipe. Le COO de la société, Frédéric Peyrot, interrogé par nos confrères de ZDnet, précise que « d’autres solutions existent comme CultureAm et Officevibe, mais elles fonctionnent sur des sondages et ne prennent pas en considération les informations en temps réel. Cela empêche aux managers de pouvoir intervenir rapidement ».

Concrètement, Vibe est capable d’analyse les conversations sur Slack en temps réel et détecter les changements d’humeur. Le service décompose le moral des salariés en 5 émotions : heureux, irritation, déception, désapprobation et stress. Un graphique des différents points permet de constater si le moral des équipes a chuté ou augmenté. En cas de baisse importante, il est possible de mettre en évidence la cause des tensions. Ainsi, une lenteur dans la connexion Internet dans l’heure qui vient de passer a eu impact négatif sur le moral de l’équipe avec un pic sur le sentiment d’exaspération. L’outil permet aussi de savoir quels membres de l’équipe ont discuté du problème.

Transparence pour une meilleure adoption

Le COO se défend de pister ou de contrôler les salariés, car l’outil ne prend en compte que les discussions au sein du réseau social de l’entreprise, pas les messages privés ou les chats. Il engage les managers à la plus grande transparence sur l’usage de ce type d’outil pour une acceptation de la part des salariés.

Vibe fonctionne actuellement sur un modèle freemium avec 2 options de tarification : 50 dollars ou 120 dollars par mois. L’outil revendique déjà 500 entreprises clientes dans le monde avec une forte présence aux Etats-Unis et dans les pays anglo-saxons. Le service est pour l’instant exclusivement anglophone. Dans les prochains mois, les équipes de Vibe envisagent de l’ouvrir à d’autres plateformes collaboratives comme Yammer ou Facebook.

A lire aussi :

Avec Emotient, Apple en saura plus sur vos émotions

IBM Watson analyse et affine le ton d’un message


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur