1&1 lance un centre de données, sur un ancien site nucléaire

Réseaux

… Ou comment transformer un site initialement prévu pour participer à la génération d’énergie en site gros consommateur d’électricité

Le fournisseur d’hébergement web 1&1 va construire un nouveau centre de données à Hanau, en Allemagne. Celui-ci prendra place dans une installation nucléaire, qui devait servir à la production de barres de combustible pour les centrales (« New MOX »). Au final, cette installation n’a jamais été utilisée, aussi 1&1 a pu la racheter à Siemens AG.

D’une surface de 10.000 m², ce site pourra accueillir jusqu’à 100.000 serveurs. Bon point, la société a prévu d’alimenter son datacenter avec de l’électricité issue de ressources renouvelables. Une initiative écologique à saluer, pour ce site à la destinée initiale moins populaire. Ce centre sera mis en service fin 2009.

« Le nouveau centre de données de Hanau permettra de poursuivre l’optimisation de nos services Internet », déclare Oliver Mauss, membre du directoire de 1&1 Internet. « La distance géographique entre nos centres de données actuels reste un aspect important de notre stratégie d’expansion de l’entreprise, de sorte que ces nouvelles installations renforceront notrebackboneeuropéen. »

À ce jour, 1&1 dispose de plus de 55.000 serveurs utilisant des énergies renouvelables, dont la plupart fonctionnent sous Linux. Avec l’expansion d’Internet, la croissance – en nombre et en taille – des centres de données semble aujourd’hui inévitable. D’un point de vue écologique, cette perspective est inquiétante.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur