2012 : l’année où les smartphones ont pris le pouvoir en France

MobilitéPoste de travailSmartphones
crédit photo © Goodluz - shutterstock

Pour la première fois en France, Il se vend désormais plus de smartphones que de téléphones de base. Au profit d’une poignée de modèles.

Cette fois, la bascule est faite. Les smartphones vont dominer les ventes de téléphones en 2012. GfK prévoit que 13,3 millions de « téléphones intelligents » seront commercialisés en France cette année contre 9,2 millions de téléphones « basiques ».

Une première dans l’Hexagone. L’année dernière, il se vendait toujours plus de « feature phones » que de smartphones : 12,8 millions contre 11,5 respectivement. Sur 2012, les ventes de « webphones » auront progressé de 16 %.

Une accélération notamment marquée par l’arrivée de Free Mobile et l’explosion des forfaits sans engagement, donc sans téléphone, qui ont poussé les consommateurs à investir dans des terminaux sans s’appuyer sur les offres subventionnées.

Le milieu de gamme s’étiole

Et ce d’autant que les terminaux haut de gamme (supérieurs à 400 euros) sont plébiscités. Tout comme les smartphones d’entrée de gamme (moins de 200 euros). Les premiers composent 37 % des ventes contre 27 % pour les seconds. Du coup, le milieu de gamme s’étiole. Il passe de 45 % sur le premier semestre 2011 à 36 % en 2012.

« Sur le haut de gamme les constructeurs rivalisent dans la course au toujours plus, notamment avec des tailles d’écrans qui dépassent 4,5 pouces ! En effet en 6 mois ces produits représentent déjà 13 % des ventes. Et cela n’est pas fini. On attend entre autre le Galaxy Note 2 d’ici la fin août, » commente Myriam Saidi, chef de Groupe Télécom chez GfK Consumer Choices.

Le Note 2, que Samsung doit présenter dans les prochaines heures, proposera un écran de 5,5 pouces. Il y a donc de fortes chances pour que les terminaux haut de gamme s’imposent encore plus d’ici la fin de l’année.

Gfk smartphones vs téléphones en 2012Néanmoins, si tout le monde (ou presque) tente sa chance, tous les constructeurs n’en sortiront pas gagnants. Alors que 118 références ont été livrées sur le marché français à ce jour depuis janvier, contre 69 l’année dernière, 50 % des ventes se concentrent sur 10 modèles principalement.

Les arrivées de l’iPhone 5 et des Windows Phone 8 n’arrangeront pas la situation.

Des écrans flexibles en 2013

Il reste néanmoins à définir ce qui sépare un smartphone d’un feature phone.

Quand on voit un Nokia Asha 300 tactile, doté d’un navigateur, des outils de messagerie et des principales applications web du moment (Facebook et Angry Birds notamment) avec le support du Flash, il est intéressant de se poser la question de ce qui le différencie d’un Windows Phone ou Android (certes, l’Asha ne bénéficie pas de l’écosystème propre à la boutique applicative des Microsoft, Google, Apple et compagnie).

La frontière entre les deux monde tend à se réduire à l’offre tarifaire (et encore, des terminaux Android sont accessibles autour de 100 euros).

En 2013, selon GfK, le marché devrait évoluer vers les premiers terminaux LTE/4G évidemment (dont les premières offres doivent être lancées en début d’année) et NFC (bien que l’écosystème tarde à se mettre en place pour les usages généralistes). Cerise sur le gâteau, les premiers terminaux à écran flexibles sont également programmés pour 2013. On a hâte de voir ça.

Crédit photo © Goodluz – Shutterstock


Voir aussi
Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous les OS mobiles ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur