Samsung dévoilera le Galaxy Note 2 en pré-ouverture de l’IFA

Poste de travailSmartphonesTablettes

Fort du succès du premier modèle, le Galaxy Note 2 s’inscrit comme un produit phare de la stratégie de Samsung. Notamment dans la guerre, commerciale et juridique, qui l’oppose à Apple.

Samsung présentera le Galaxy Note 2 le 29 août prochain, écrit notre confrère TechWeekEurope en s’appuyant sur un article de Reuters. Soit deux jours avant l’ouverture de l’IFA à Berlin, le plus grand salon européen des produits électroniques, dont le successeur du Note devrait tenir la vedette. Et, surtout, deux semaines avant l’iPhone 5 qu’Apple pourrait dévoiler le 12 septembre.

Pour l’heure, Samsung ne détaille pas les caractéristiques de son futur terminal. Mais, selon la presse coréenne, le Note 2 serait doté d’un écran 5,5 pouces. Plus large, donc, que les 5,3 pouces du modèle de première génération et encore plus proche du format tablette. Et, bien probablement, un processeur plus véloce que l’actuel Exynos double coeur à 1,4 GHz (GT-N7000), et peut-être même, une caméra dotée d’une résolution supérieure aux 8 mégapixels du Note (les 12 mpx attendus pour le Galaxy S3 ?). On peut s’attendre également que l’appareil soit livré avec Android 4.0 Ice Cream Sandwich (Gingerbread 2.3 d’origine sur le Note).

Le Note 2 stratégique pour Samsung

Le Galaxy Note constituera l’un des produits phares dans la stratégie de Samsung avec le Galaxy S3 (10 millions d’exemplaires depuis mai dernier). Contre toute attente, le premier modèle de terminal hybride smartphone-tablette lancé en septembre 2011 s’est vendu à plus de 7 millions, a annoncé son constructeur. Son successeur participera donc à maintenir Samsung à la place du numéro 1 mondial des vendeurs de smartphones.

Si Apple lui en donne l’occasion. Les deux groupes affrontent actuellement leurs différents devant un parterre de jurés dans une cour de Justice de San Jose en Californie. Début juillet, Apple avait déjà réussi à bloquer les ventes de la Galaxy Tab 10.1 et du Galaxy Nexus sur le territoire américain. L’issu du procès pourrait donc imposer à Samsung une autre stratégie de conquête. De plus, les chinois Huawei, ZTE et Lenovo ne cachent pas leurs ambitions sur le marché des smartphones. Notamment sur le marché chinois où ils composent à eux seuls plus de 60 % contre 17 % pour le constructeur Sud-coréen.

crédit photo © Samsung


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur