Après 42, Xavier Niel finance l’incubateur parisien de la Halle Freyssinet

Big DataRégulations

Après avoir financé son école du numérique, Xavier Niel, le fondateur de Free, va lancer sur ses deniers personnels le grand incubateur parisien. Objectif : accueillir 1 000 start-up à la Halle Freyssinet à l’horizon 2016-2017.

Selon Les Echos, le fondateur de Free, Xavier Niel, va financer à 90 % le gigantesque incubateur de start-up qui doit ouvrir à Paris à l’horizon 2016-2017.

Celui-ci sera hébergé dans la Halle Freyssinet (XIIIe arrondissement), un lieu actuellement dédié à des spectacles. Ce monument historique, aujourd’hui propriété de la mairie de Paris (qui l’a acquis à la SNCF), sera racheté 70 millions d’euros par la société que va monter le fondateur de Free, avant d’être rénové. La Caisse des dépôts prendra également une participation dans cette société, à hauteur de 10 %.

Une vitrine internationale

Une fois reconfiguré, le bâtiment pourrait accueillir jusqu’à 1000 jeunes pousses sur ses 100 000 mètres carrés. Une capacité gigantesque puisque la trentaine d’incubateurs privés ou publics actuellement implantés à Paris n’accueillent ensemble qu’un millier de start-up. En mars dernier, Fleur Pellerin, ministre de l’Economie numérique, indiquait à nos confrères de Libération qu’il s’agissait de créer une « vitrine internationale, un des grands incubateurs de classe mondiale ». Cet incubateur, qui doit rivaliser avec la Tech City londonienne, vise notamment à accueillir la filière Big Data que la ministre appelle de ses vœux.

Rappelons que Xavier Niel a déjà investi 70 millions d’euros dans le lancement de 42, une école située dans le XVIIe arrondissant et formant aux métiers du numérique. Cette dernière s’est fixé pour objectif de former gratuitement 1 000 professionnels par an.

Crédit photo :  Ordifana75 – Wikipedia


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur