Indice de densité numérique : la France peut mieux faire

GouvernanceProjetsRégulations

Accenture propose un indice de « densité numérique » pour mesurer l’impact des technologies sur l’économie de 33 pays. La France est 15e avec un score inférieur à 40 sur 100.

Accenture Strategy a travaillé avec le cabinet d’analyse Oxford Economics pour produire un indice de « densité numérique » et mesurer l’impact des technologies sur l’économie de 33 pays (Digital Density Index). Cet impact est colossal, d’après l’étude de la société de conseil. Globalement, sur la période 2015-2020, une hausse de 10 points de la densité numérique entraînerait une augmentation du taux de croissance annuel moyen de 0,25% dans les économies avancées et de 0,5% dans les pays émergents. Et dans les 10 premières économies mondiales, l’utilisation croissante des technologies numériques pourrait ajouter jusqu’à 1 360 milliards de dollars au PIB des pays concernés d’ici 2020. Un chiffre en hausse de 2,3% par rapport à la prévision initiale, observe Accenture dans son étude.

La Chine et les États-Unis engrangent les dollars

Bouleversant le classement des 10 premières puissances, la Chine obtiendrait la plus grosse part du gâteau avec 418 milliards de dollars supplémentaires engrangés grâce à l’adoption/diffusion des technologies numériques. La Chine devancerait ainsi : les États-Unis (365 milliards de dollars), le Japon (114 milliards), l’Inde (101 milliards), le Brésil (97 milliards), l’Allemagne (75 milliards), la France et le Royaume-Uni (57 milliards respectivement), l’Italie (41 milliards) et le Canada (38 milliards de dollars). Mais ce sont les Pays-Bas qui ont la « densité numérique » la plus élevée, selon Accenture.

Les Pays-Bas champions de la densité numérique

L’indice de densité numérique agrège une cinquantaine d’indicateurs, dont le volume des transactions en ligne, l’automatisation des interactions entre entreprises, la rationalisation des processus par l’utilisation du Cloud, la diffusion des compétences IT dans l’entreprise ou encore l’environnement institutionnel. À ce jeu, les Pays-Bas l’emportent avec un résultat proche de 80 sur 100. Ils devancent, ici, les États-Unis, la Suède, la Corée du Sud et le Royaume-Uni.

La France 15e sur 17 puissances économiques

Avec un indice inférieur à 40 sur 100, la France est 15e sur 17 puissances étudiées à la loupe. Selon Accenture, « la France pourrait augmenter sa densité numérique d’environ 10 points grâce à des efforts concertés dans huit domaines » : la couverture Internet, la mobilité, le télétravail, l’Internet industriel, la diffusion des compétences IT, les technologies innovantes (Cloud, M2M…), le haut débit mobile et l’administration numérique. La promesse : une productivité et une croissance stimulées. Il est temps pour les entreprises et les pouvoirs publics d’agir en ce sens. D’après Accenture, jusqu’à 6 ans sont nécessaires pour qu’une meilleure densité numérique se traduise par des gains de productivité…

Lire aussi :
La France se rêve en championne du Big Data… mais sans données
La France veut renforcer sa souveraineté technologique


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur