AMD se cherche un nouveau P-DG

Cloud

Poussé vers la sortie par le conseil d’administration, Dirk Meyer a démissionné de ses fonctions de dirigeant d’AMD. L’occasion pour la firme d’inaugurer une nouvelle ère stratégique.

Inattendu! Alors qu’AMD entre dans une nouvelle phase stratégique et technologique avec le lancement de ses APU Fusion, Dirk Meyer, le P-dg de la firme, a brusquement décidé de quitter ses fonctions en démissionnant de son poste. Aujourd’hui âgé de 49 ans, Dirk Meyer ne part pas pour entrer en retraite, donc.

Un poste qu’il occupait depuis l’été 2008 seulement après avoir gravi les échelons. Il était entré chez le fondeur américain en 1995. En guise de cadeau de bienvenue, il avait dû faire face à la crise financière qui a rattrapé AMD en 2009, se soldant par une série de licenciements et une rationalisation de ses activités, rapporte ITespresso.fr.

Ainsi, l’éternel concurrent d’Intel, dans le cadre d’une restructuration, avait notamment décidé, fin 2008, d’externaliser ses usines de production de processeurs, via la création d’une nouvelle entité, la Foundry Company. Cette dernière produit des puces pour AMD mais aussi pour d’autres clients, ce qui permet au fondeur de concentrer ses activités sur la conception de processeurs.

« Dirk est de devenu CEO en des temps difficiles. Il est parvenu, avec succès, à stabiliser AMD, tout en menant simultanément des initiatives stratégiques […] », a déclaré Bruce Claflin, le président du conseil d’administration du fondeur sans apporter d’explication quant à ce soudain départ. Mais, selon le Wall Street Journal, le dirigeant a été poussé vers la sortie sous pression du conseil d’administration. Celui-ci estimant que le dirigeant a manqué de réactivité face à l’évolution des marchés des serveurs et des tablettes.

Il est vrai que, malgré les nouveaux processeurs Opteron à six et douze coeurs, AMD n’a pas réussi à s’imposer face au Xeon 7500 dédié aux serveurs critiques. De plus, l’entreprise de Sunnyvale a totalement laissé passer sous son nez le marché naissant des tablettes et même des netbook précédemment donnant l’impression à AMD de courir après ses marchés.

Dirk Meyer sera temporairement remplacé par Thomas Seifert, directeur financier du fondeur américain, qui occupera les fonctions de P-dg par intérim. Un comité vient d’être mis en place afin de partir à la chasse au nouveau dirigeant d’AMD.

En attendant, AMD veut envisager le départ de Dirk Meyer comme un moyen de finaliser la renaissance du fondeur. « […] nous avons l’occasion d’accroître notre valeur pour les actionnaires. Cela implique qu’AMD affiche une importante croissance, se positionne comme leader sur le marché tout en générant une rentabilité financière accrue. Nous pensons qu’un changement à la tête de la direction permettra à AMD d’atteindre ces objectifs », a souligné Bruce Claflin dans un communiqué. Drôle de façon de récompenser celui qui a sorti du rouge l’entreprise de Sunnyvale.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur