Apple Pay a généré 1% des paiements numériques aux US en novembre

AppsMobilitéSmartphones
Présentation du service de paiement mobile Apple Pay lors de la conférence de lancement de l'iPhone 6

Le service de paiement sans contact mobile d’Apple a bénéficié d’un fort démarrage aux Etats-Unis et pourrait menacer la suprématie de PayPal.

« Apple Pay a la capacité à transformer de manière significative le paiement électronique. » Le courtier américain ITG Investment s’est penché sur l’usage du service numérique de paiement d’Apple auprès de son panel de clients. Et il en ressort que les paiements sans contact (NFC) effectués depuis un iPhone 6 ou 6 Plus ont constitué 1% des transactions numériques en dollars en novembre.

Un excellent résultat

Cela peut paraître peu en regard du succès des nouveaux terminaux et le million de “cartes” Apple Pay activées en trois jours après le lancement du service le 20 octobre dernier. Mais « c’est un excellent résultat si l’on considère que le service est uniquement disponible sur les nouveaux terminaux et actuellement supporté par un nombre relativement limité de commerçant. » A titre comparatif, Google Wallet regroupe 4% des paiements électroniques alors que le service a été lancé en 2011 et est disponible sur un nombre bien plus élevé de terminaux que l’offre d’Apple.

Surtout, Apple Pay semble fidéliser le client. Ses utilisateurs sont prompts à payer avec leur smartphone 1,4 fois par semaine et se tournent vers le même marchand dans 66% des transactions environ. Les supermarchés Whole Foods et les pharmacies Walgreens concentrent ainsi 20% et 19% des volumes de transactions Apple Pay pour 28% et 12% des dépenses du paiement électronique d’Apple. McDonald arrive en troisième position des commerçants les plus accueillant pour le service d’Apple avec respectivement 11% et 3% des transactions et dépenses. Sur la quarantaine de marchands affiliés, les 5 premiers ont ainsi concentré 58% des échanges pour 45% des dépenses, selon ITG.

Une menace pour PayPal

Par ailleurs, 60% des nouveaux utilisateurs d’Apple Pay ont utilisé le service plusieurs fois au cours de la période étudiée contre 20% pour les nouveaux utilisateurs de PayPal. « Apple Pay pourrait constituer une menace majeure pour la domination actuelle du leader du marché PayPal dans le secteur du paiement mobile », estime Steve Weinstein, analyste au le cabinet d’études d’ITG. Il considère en effet que PayPal est freiné par ses contreparties de paiement et l’absence de système biométrique qui simplifie la transaction.

Une menace qui devrait s’accentuer dans les mois qui viennent avec la disponibilité d’Apple Pay sur l’Apple Watch annoncée pour début 2015 et que le lancement du service de paiement d’Apple est aussi attendu en Europe l’année prochaine.


Lire également
Paiements NFC : Apple veut en croquer
Des commerçants US débranchent Apple Pay et Google Wallet
Enquête : Le paiement mobile NFC sécurisé, vraiment ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur