Apple : résultats, nouveau MacBook, nouveaux iMac… et un mini serveur résidentiel

Cloud

Apple a le vent en poupe et profite de ses très bons résultats pour multiplier les annonces : MacBook relooké, iMac plus puissants et Mac mini qui pourra lutter avantageusement contre les offres Windows Home Server.

Les dirigeants d’Apple peuvent être fiers des résultats de leur compagnie. Lors du dernier trimestre, la firme a enregistré un chiffre d’affaires de 9,87 milliards de dollars, pour un bénéfice de 1,67 milliard de dollars.

Apple a écoulé plus de 3 millions d’ordinateurs, plus de 10 millions d’iPod et pas moins de 7,4 millions d’iPhone. « Nous sommes vraiment émus d’avoir réalisé les meilleures ventes trimestrielles de Mac et d’iPhone de l’histoire d’Apple », s’enthousiasme Steve Jobs, CEO de la firme. « Nos prévisions pour les fêtes de fin d’année sont excellentes et nous disposons d’un pipeline de produits vraiment exceptionnels pour 2010. »

La compagnie défie la crise grâce à des produits phares, comme l’iPod (dont les ventes s’effritent, mais qui reste une valeur sûre pour Apple) et l’iPhone. La montée en force des ordinateurs Apple permet à la compagnie de renouer avec le succès sur son marché historique. Il faut toutefois noter que 54 % des ventes se concentrent sur le marché américain, où les tarifs des produits de la firme sont bien plus attractifs qu’ailleurs.

Une offre iMac renouvelée

C’est dans ce contexte extrêmement favorable qu’Apple présente de nouveaux produits. La compagnie refond tout d’abord sa gamme iMac. Elle n’a pas lésiné sur la qualité des composants : chaque nouvelle machine dispose d’un écran panoramique à rétroéclairage LED, adoptant la technologie IPS (In-Plane Switching, qui améliore l’angle de vision et le temps de réponse). La connectique (avec ou sans fil) est très complète, 4 Go de mémoire sont disponibles en standard (extensibles à 16 Go) et des cartes graphiques performantes sont présentes. Apple fournit même un clavier sans fil et une nouvelle souris multitouch, la Magic Mouse (disponible aussi séparément, au prix de 69 euros TTC).

« L’iMac est déjà considéré par beaucoup comme le meilleur ordinateur de bureau au monde, et nous l’avons encore amélioré », déclare Philip Schiller, senior vice president of Worldwide Product Marketing d’Apple. « Avec les nouveaux écrans brillants rétroéclairés par LED et la souris Magic Mouse révolutionnaire, le nouvel iMac offre une expérience extraordinaire que nos clients devraient adorer. »

Le nouvel iMac est disponible au prix de base de 1099 euros TTC. Ce modèle propose un processeur Intel Core 2 Duo cadencé à 3,06 GHz, un disque dur de 500 Go et une solution graphique intégrée NVIDIA GeForce 9400M. La résolution de l’écran de 21,5 pouces se fixe à 1920 x 1080 points. Pour 1349 euros TTC vous bénéficierez de la présence d’une carte graphique dédiée, l’ATI Radeon HD 4670 PRO 256 Mo, et d’un disque dur de 1 To. Enfin, la mouture à 1499 euros TTC troque son écran contre un modèle 27 pouces, d’une résolution exceptionnelle de 2560 x 1400 points.

La compagnie propose également un iMac équipé d’un processeur quadricœur Intel Core i5 cadencé à 2,66 GHz, au prix de 1799 euros TTC. Cette offre est pourvue d’un disque dur de 1 To, d’un écran de 27 pouces et d’une carte graphique ATI Radeon HD 4850 PRO 512 Mo. Bien évidemment, l’Apple Store permettra de configurer ces machines, en optant, par exemple, pour un processeur Core i7 cadencé à 2,8 GHz.

imac0.jpg

La suite : MacBook et Mac Mini

Un MacBook… très professionnel

Le nouveau MacBook se rapproche nettement des MacBook Pro de la firme. Une bonne nouvelle pour les utilisateurs, qui apprécieront sans doute le nouveau design de ce produit.

« Le nouveau MacBook reprend un grand nombre des principales fonctionnalités introduites sur l’innovant MacBook Pro, notamment l’écran rétroéclairé par LED, letrackpad multitouchen verre et la batterie longue durée intégrée,poursuit Philip Schiller. Apple propose aujourd’hui la seule gamme d’ordinateurs portables offrant tous une coqueunibody, un écran rétroéclairé par LED et une technologie de batterie longue durée, alors le moment n’a jamais été mieux choisi pour passer au Mac. »

Apple répond aux besoins des utilisateurs mobiles, en proposant un produit léger (1,75 kg) et disposant d’une autonomie maximale de sept heures. Nous nous rapprochons presque de la durée d’une journée de travail complète.

Disponible au prix de 899 euros TTC, cette machine intègre un processeur Intel Core 2 Duo cadencé à 2,26 GHz, 2 Go de mémoire vive et un disque dur d’une capacité de 250 Go. Au besoin, vous pourrez ajouter de la mémoire ou opter pour un disque de plus grande capacité. La partie graphique se compose d’un écran panoramique d’une diagonale de 13,3 pouces (résolution de 1280 x 800 points) et d’une solution graphique intégrée NVIDIA GeForce 9400M.

macbook.jpg

Le Mac mini se transforme en serveur résidentiel

Apple revisite enfin son offre d’entrée de gamme, le Mac mini. En version de base – vendue 549 euros TTC –, ce produit s’architecture autour d’un processeur Intel Core 2 Duo cadencé à 2,26 GHz, de 2 Go de mémoire vive et d’un disque dur de 160 Go. La mouture à 749 euros TTC comprend un processeur cadencé 2,53 GHz, 4 Go de mémoire vive et un disque dur de 320 Go. Dans les deux cas, l’affichage est assuré par une solution graphique intégrée NVIDIA GeForce 9400M. Notez qu’il est ici possible de sélectionner un processeur cadencé à 2,66 GHz, une option facturée au prix fort : 135 euros TTC.

La compagnie propose également un modèle serveur. Pour 949 euros TTC, ce Mac mini de haut de gamme intègre deux disques durs d’une capacité unitaire de 500 Go et est livré avec une licence de Max OS X Snow Leopard Server. Attention toutefois, car pour des raisons d’espace disponible cette machine n’intègre pas de graveur. Ce dernier sera disponible optionnellement, en version externe.

Si les Mac mini classiques restent – à notre goût – encore trop coûteux pour espérer contrer le marché des PC d’entrée de gamme, le Mac mini serveur est un véritable coup de maître de la part d’Apple. Fourni avec Mac OS X Server, il pourra aisément concurrencer les offres Windows Home Server disponibles sur le marché.

macmini.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur