Après le départ de Leo Apotheker, la réorganisation se poursuit à la tête de SAP

Logiciels

La réorganisation entraîne notamment le départ de John Schwarz, dernier patron de BusinessObjects encore en piste chez SAP.

La restructuration de la tête de SAP se poursuit après le départ surprise de son PDG Leo Apotheker il y a moins d’une semaine, par la création d’une direction bicéphale avec la nomination de Bill McDermott, chef de l’organisation et Jim Hagemann Snabe, responsable du développement produits, la réorganisation se poursuit au niveau inférieur.

Le Conseil de surveillance de l’éditeur allemand annonce ainsi l’arrivée de Gerhard Oswald qui voit son contrat prolongé jusqu’au 31 décembre 2011. Membre du bureau exécutif depuis 1996 et responsable de la division Global Service & Support, il est nommé responsable des opérations (chief operating officer) en remplacement d’Erwin Gunst qui quitte son poste pour des raisons médicales, précise le groupe.

Autre nomination, celle de Peter Lorenz. Le vice président exécutif de la division PME est intronisé corporate officer. Il aura en charge la supervision du développement des secteurs SAP portfolio of SME solutions, SAP Business ByDesign, SAP Business One et SAP Business All-In-One. Il continuera de reporter à Jim Hagemann Snabe.

En revanche, le responsable de BusinessObjects et membre du bureau exécutif John Schwarz est débarqué. De son propre chef, selon Hasso Plattner. « Nous regrettons que John Schwarz quitte l’entreprise, déclare le président du Conseil de surveillance, il a joué un rôle déterminant dans la réalisation de l’intégration réussie de BusinessObjects en un temps record en aidant SAP à s’installer sur le marché de la Business Intelligence. »

Dernier dirigeant de BusinessObjects, John Schwarz a effectivement oeuvré à la réussite de l’intégration des outils décisionnels de l’éditeur français après son acquisition par SAP en 2008. Une réussite qui ne s’est visiblement pas vue récompensée lors de cette réorganisation de la direction de SAP, ce qui aurait peut-être motivé l’intéressé à rendre son tablier…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur