Archos choisit Android pour contrer l'iPod Touch

Régulations

Evoquée en juin, la nouvelle Internet Tablet d’Archos débarque dans le commerce. Elle s’appuie sur l’OS de Google pour smartphone qu’elle enrichi des applications maison multimédia pour en faire « le meilleur Android » selon le PDG Henri Crohas.

C’est d’abord un « changement fondamental du marché et ensuite de la structure logicielle de nos produits », lance Henri Crohas lors de la présentation, hier mardi 15 septembre, de sa première tablette PC sous plate-forme Android : l’Archos 5 Internet Tablet. Conscient que l’environnement de Google a été développé pour les smartphones, le PDG d’Archos justifie son choix à cause des 10.000 applications qu’Android propose désormais à ses utilisateurs et faire ainsi la promotion du Web 2.0 par la sphère Google.

Une plate-forme libre et (donc) ouverte qu’Archos compte bien enrichir de son expérience multimédia « pour faire le meilleur Android du marché ». Pas moins! Créé en 1988, Archos développe en effet depuis une dizaine d’année la plupart de ses applications multimédia sous environnement Linux, le noyau sur lequel s’appuie Android. « Nos développements son sauvegardés », rassure Henri Crohas qui pérennise ainsi ses investissements applicatifs.

Avec l’Archos 5 Internet Tablet, l’utilisateur retrouvera l’environnement d’exploitation d’Android, à savoir les trois volets graphiques personnalisables et son onglets d’accès à l’ensemble des applications. Un environnement qu’Archos entend enrichir avec ses applications multimédia maison proposées sous forme de widgets (gadgets web) à savoir des lecteurs vidéo, audio, clients email et messagerie instantanée (eBuddy multiprotocoles), base de données d’accès aux webradio et webTV, Tweeter (Tweedroid), VoIP (via le Wifi), GPS (avec cartes en option payante proposées par la société Blom qui a développé l’application), accès réseau et, petite nouveauté, Deezer, la plate-forme de diffusion gratuite de musique en ligne (sous-entendu, iTunes peut aller se rhabiller). Et, bien sûr, un navigateur Internet.

A la richesse applicative, Archos entend ajouter la qualité. La tablette Android gère ainsi la vidéo haute définition 720p et le support du H.264 High Profil (MKV, nouveau standard de fichiers d’échange en ligne) et Flash HD (qui se rapproche de la haute définition) en plus des formats courants (WMV, protégés inclus, MPEG-2/4). Une façon de se distinguer nettement de l’iPod Touch d’Apple (dont les ventes dépassent désormais celles de l’iPhone) qui n’atteint pas encore la qualité mise en avant par Henri Crohas avec sa nouvelle tablette.

Motorisé par un processeur Texas Instrument ARM Cortex 800 MHz, l’Archos 5 Internet Tablet offre un écran de tactile de 4,8 pouces en 800 x 480 pixels de résolution pour une épaisseur d’1 cm en version disque Flash (un peu plus en version disque dur). USB, Bluetooth, Wifi, lecteur de carte Micro SD complètent les interfaces de communication et de stockage.

En bref, il ne manque que la 3G et les fonctions de téléphonies mobiles à l’Archos 5 Internet Tablet. Archos y travaille et (même si Henri Crohas invite à exploiter le Bluetooth pour y connecter un smartphone 3G qui sert alors de modem Internet, ce que les opérateurs n’apprécient guère) le constructeur français poussera le principe de convergence tablette-téléphonie-3G un cran plus loin en proposant un smartphone Android aux caractéristiques simulaires à l’Archos 5 (en 4,5 pouces) avec les fonctions de téléphonie. Mais il faudra patienter jusqu’à une date non précisée en 2010 pour en profiter.

En attendant, l’Archos 5 Internet Tablet est disponible en version SSD (solid state drive, disque Flash) 8, 32 et 64 Go pour respectivement 229, 299 et 399, et en version disque dur 160 et 500 Go à 349 et 399 euros.

archos5internettablet.jpg


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur