Avocent: deux commutateurs, 8 et 16 ports, pour télé-gérer des petits datacenters

Régulations

Ou comment simplifier, à peu de frais, l’administration à distance de
serveurs Unix, Linux et Solaris, de routeurs et des alimentation électriques…

Spécialiste de l’administration à distance de datacenters, le constructeur américain introduit, en entrée de gamme, deux nouveaux modèles de commutateurs d’administration de ports console sous Linux destinés à des moyens ou petits centres informatiques.

Depuis une console d’accès distante unique, un administrateur peut ainsi gérer des équipements « série » d’un datacenter: serveurs, équipements réseau, IPMI (Intelligent Platform Management Interface), alimentation électrique et toutes solutions de gestion out of band.

Les deux nouveaux modèles possèdent 8 ou 16 ports, respectivement. Ils intègrent une interface Web embarquée et une connectivité commutée pour l’accès à distance, ainsi qu’un port local pour l’accès local.

Le modèle 8 ports coûte 660 euros et celui à 16 ports s’élève à 1.000 euros.

Avocent est connu pour sa gamme de serveurs de ports console Cyclades CS, qui, s’appuyant sur la gamme Cyclades ACS, « garantit une administration des équipements série à la fois consolidée et économique depuis un point d’accès unique. »

Parmi ses références en France, figurent notamment France Telecom, CetSI, Easynet, Eurosport, France Télévision, Air France, Axa, Crédit Agricole, Groupama…

Lire aussi :

Avis d'experts de l'IT