Avocent: deux commutateurs, 8 et 16 ports, pour télé-gérer des petits datacenters

Régulations

Ou comment simplifier, à peu de frais, l’administration à distance de
serveurs Unix, Linux et Solaris, de routeurs et des alimentation électriques…

Spécialiste de l’administration à distance de datacenters, le constructeur américain introduit, en entrée de gamme, deux nouveaux modèles de commutateurs d’administration de ports console sous Linux destinés à des moyens ou petits centres informatiques.

Depuis une console d’accès distante unique, un administrateur peut ainsi gérer des équipements “série” d’un datacenter: serveurs, équipements réseau, IPMI (Intelligent Platform Management Interface), alimentation électrique et toutes solutions de gestion out of band.

Les deux nouveaux modèles possèdent 8 ou 16 ports, respectivement. Ils intègrent une interface Web embarquée et une connectivité commutée pour l’accès à distance, ainsi qu’un port local pour l’accès local.

Le modèle 8 ports coûte 660 euros et celui à 16 ports s’élève à 1.000 euros.

Avocent est connu pour sa gamme de serveurs de ports console Cyclades CS, qui, s’appuyant sur la gamme Cyclades ACS, “garantit une administration des équipements série à la fois consolidée et économique depuis un point d’accès unique.”

Parmi ses références en France, figurent notamment France Telecom, CetSI, Easynet, Eurosport, France Télévision, Air France, Axa, Crédit Agricole, Groupama…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur