Barracuda Networks : la sauvegarde des environnements VMware

CloudVirtualisation

Le nouveau service de sauvegarde Barracuda Networks intègre le support de VMware pour la sauvegarde et la restauration des machines virtuelles.

Afin d’augmenter la protection de la partie virtuelle du système d’information de l’entreprise, le spécialiste de la sécurité Barracuda Networks fait évoluer son service de sauvegarde Barracuda Backup Service avec une nouvelle version 4.2 qui supporte VMware.

Le service permet la sauvegarde et la restauration des machines virtuelles (VM) via des images dupliquées des serveurs virtuels. Il propose en option une solution unique de réplication des données hors site, facturée au volume, dans le cloud. Les utilisateurs disposent ainsi d’une solution économique de réplication et un PRA (plan de reprise d’activité) basique pour la récupération après sinistre.

« À la mi-2011, VMware détiendrait quelque 75 % du marché virtuel, et se développe rapidement à travers tous les marchés verticaux, car les clients cherchent à faire développer les capacités de leurs serveurs à moindre coût », rappelle Guy Suter, directeur général du service de sauvegarde de Barracuda. « Nos clients sont mieux protégés avec un produit qui protège tant l’environnement physique que l’environnement virtuel, simplement et sans avoir à cumuler les solutions. Et ça, Le service de sauvegarde Barracuda peut le faire. »

Une offre compatible avec de nombreuses solutions VMware

Barracuda supporte les versions VMware ESX 4.0.x et 4.1.x ; VMware ESXi 4.0.x et 4.1.x ; VMware ESXi 5.0.x ; VMware vCenter Server 4.0.x, 4.1.x et 5.0.x. En outre, le serveur de sauvegarde est compatible avec Microsoft Windows, Microsoft Exchange, Microsoft SQL Server et HyperV.

Le service de sauvegarde Barracuda Networks est présenté sous la forme d’une appliance matérielle proposée à partir de 1099 euros, suivie à partir de la seconde année d’une souscription annuelle à partir de 249 euros par an. En option, un service de stockage cloud est proposé par tranche de 200 Go à 40 euros par mois.

Crédit photo  © Mipan – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur