BlackBerry BES 10.1 sécurise désormais les smartphones Android et iOS

MobilitéOS mobilesPoste de travailSécurité
BlackBerry dossier lancement BlackBerry 10

Avec la mise à jour de BES 10.1, BlackBerry ouvre son serveur de gestion des terminaux mobiles à la sécurisation des environnements concurrents iOS et Android.

BlackBerry annonce la disponibilité de BlackBerry Enterprise Server (BES) 10.1. Une évolution notable par rapport à la version 10 du serveur de gestion des terminaux BlackBerry en entreprise présentée en mars dernier.

BES 10.1 n’intègre rien de moins que le support des plates-formes iOS et Android, aux côtés des mobiles BlackBerry 10 et OS 7 dans la gestion de la sécurisation des terminaux. Une solution visant à répondre aux problématiques du BYOD (Bring Your Own Device ou l’usage des terminaux personnels à des fins professionnelles) pour les entreprises.

Rappelons que BES 10 intègre Balance, une technologie qui permet de séparer en deux environnements distincts les contenus des terminaux BlackBerry. La partie privée permet à l’utilisateur une libre utilisation du terminal à des fins personnelles tandis que la partie entreprise permet de cloisonner données et applications dans un container chiffré et géré par l’organisation professionnelle.

Blackberry secure work space pour Android et iOS

Une manière de laisser le libre accès du terminal à son propriétaire tout en sécurisant les usages pour l’entreprise enrichissant ainsi les règles de gestion habituelles selon la politique de l’entreprise. Une fonctionnalité jusqu’alors non proposée pour les terminaux Android et iOS bien qu’administrables par BES 10.

Secure Work Space pour Android et iOS

Mais BlackBerry ne comptait pas s’arrêter en si bon chemin et avait annoncé la couleur. En mars dernier, le constructeur canadien présentait une version bêta de Secure Work Space, la fonctionnalité qui permet de sécuriser à son tour les smartphones et tablettes des deux leaders concurrents comme des BlackBerry. Ou presque.

Secure Work Space s’attache précisément à sécuriser les e-mail, agenda, contacts, tâches et mémos, ainsi que la navigation et l’édition de documents en ligne depuis les terminaux Android (version 2.3 minimum) et iOS (6 et plus). Il faudra installer des applications clientes qui seront proposées, une fois approuvées, depuis les stores de Google et Apple.

Ainsi munis de leurs applications de sécurisation, les terminaux bénéficieront de la création automatique de leur container de sécurité lors de leur connexion au serveur BlackBerry.

Un serveur unique pour des environnements multiples

BES 10.1 permet donc de gérer, depuis un serveur unique, toute la flotte mobile de l’entreprise, ou presque (Windows 8/RT/Phone n’est pour l’heure pas supporté). En proposant de s’appuyer sur son propre réseau chiffré, BlackBerry permet ainsi aux entreprises de s’affranchir des problématiques de firewall, des onéreux coûts de VPN et autres solutions de gestion des terminaux mobiles (MDM) nécessaires face à la prolifération du BYOD.

Voilà qui devrait répondre aux attentes des plus de 13 000 entreprises aujourd’hui équipées de BES 10 et confrontées à l’inévitable multiplication des plates-formes mobiles entre leurs murs. Et accessoirement attirer de nouveaux clients (qui pourront essayer la solution pendant 60 jours sur 20 lignes/licences). Une offre unique sur le marché pour les organisations qui supportent toujours les flottes de BlackBerry. La mise à jour vers BES 10.1 est gratuite. Les usages sont facturés 59 dollars par an et par ligne.


Voir aussi

Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous BlackBerry ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur