Blockchain : les ambitions d’IBM mises en doute

Blockchain
IBM blockchain ambitions

IBM a, comme certains de ses employés, réagi à des informations présentant son activité blockchain comme réduite à peau de chagrin.

Mise à jour du 3 février 2021 à 15 h 40 : IBM qualifie de « totalement inexact » l’article sur lequel se fonde la mise en doute de ses ambitions. « Comme il est d’usage dans l’industrie technologique, des ressources peuvent être déplacées ou affectées à d’autres projets », ajoute le groupe.

La blockchain chez IBM, une « coquille vide » ? C’est l’image qu’en donne CoinDesk, sur la foi de témoignages de quatre personnes plus ou moins proches du groupe américain.

Ses propos ont eu un certain retentissement. À tel point que Big Blue a fini par apporter un démenti officiel. Dans les grandes lignes, on nous affirme que tout va bien. Non sans reconnaître quelques repositionnements au sein de cette activité, « comme tous les ans ».

De quoi les rumeurs font-elles état ? Essentiellement :

  • Un objectif de revenus non atteint – et de loin – depuis deux ans
  • Un effectif réduit d’au moins 90 %
  • La fin de l’activité conseil au profit de la seule R&D

IBM aurait-il perdu des clients partis vers des blockchains publiques ? L’idée circule. Elle fait notamment écho aux observations de PwC, qui évoque leur remontée en puissance face aux blockchains de consortium.

IBM veut « désiloter » la blockchain

Plusieurs éléments donnent de l’eau au moulin de CoinDesk. Entre autres, le cas de Jerry Cuomo. L’intéressé dirige l’activité blockchain d’IBM depuis son passage en phase commerciale. Mais depuis quelques mois, il a des fonctions complémentaires axées sur l’IA et le cloud hybride.

Quelques membres de l’équipe blockchain d’IBM ont réagi publiquement. L’un d’entre eux avance une manœuvre stratégique susceptible d’expliquer l’élargissement des responsabilités de Jerry Cuomo. L’idée est d’intégrer la blockchain dans une approche plus globale de la transformation des processus d’entreprise, en connexion avec les ERP… et les systèmes d’IA. Food Trust, projet phare d’IBM, sera ainsi inclus dans un package « transformation de la supply chain ».

Deux projets blockchain d’IBM ont fait l’objet d’un communiqué depuis le début de l’année. D’un côté, un lancement en production auprès de compagnies d’assurances en Thaïlande. De l’autre, un partenariat avec une entreprise américaine sur la traçabilité d’accessoires de mode « responsables ». En décembre,Big Blue avait rallié Salesforce à son implémentation du « passeport santé » : le Digital Health Pass.

Avec les années, la blockchain s’est faite moins présente dans la communication financière d’IBM. Le groupe s’affirme cependant toujours leader, sur la base d’une étude… qui remonte à 2017.

Illustration principale © ORNL

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT