Blockchain : JD.com lance un laboratoire de recherche

Blockchain

JD.com, le plus grand détaillant chinois, lance un laboratoire de recherche sur les technologies basées sur la blockchain.

A l’occasion d’un événement de lancement à Beijing, JD.com a présenté un laboratoire de recherche basé sur les technologies basées sur la blockchain.

Le détaillant en ligne chinois précise que ce laboratoire est lancé en coopération avec le Ying Wu College of Computing de l’Institut de technologie du New Jersey (NJIT) et l’Institut de logiciel de l’Académie chinoise des sciences (ISCAS).

La Blockchain sous tous les angles

Le laboratoire en question va se focaliser sur la recherche et plusieurs technologies sous-jacentes majeures, notamment le protocole de consensus, la protection de la vie privée et le contrôle d’accès, les algorithmes cryptographiques résistants, les smart contracts, l’informatique de confiance, l’audit et la supervision, ainsi que l’intégration de technologies multiples.

Dans cette entreprise, Jian Pei, président de JD Big Data et de la chaîne d’approvisionnement intelligente, Qiang Tang, professeur adjoint du Ying Wu College of Computing et Zhenfeng Zhang, ingénieur en chef adjoint de l’ISCAS, seront au premier plan.

Jian Pei estime « qu’avec plus de 300 millions de clients, JD.com reconnaît le rôle essentiel joué par Blockchain dans l’amélioration de la transparence de la chaîne d’approvisionnement et dans le souci d’offrir aux consommateurs chinois une plus grande tranquillité d’esprit en ce qui concerne la qualité et la sécurité des produits ».

JD.com aux avant-postes sur la blockchain

JD.com a commencé à utiliser la blockchain dans ses opérations, en partenariat avec le fournisseur de viande InterAgri, afin de mieux suivre son approvisionnement.

Le groupe a également collaboré avec Xingye Bank et Huatai Securities pour le lancement de ses titres adossés à des actifs alimentés par la blockchain et s’est associée à IBM, Microsoft et Oracle, entre autres, pour lancer une plate-forme Blockchain as a Service (BaaS).

En août dernier, le groupe chinois de commerce au détail lançait JD Blockchain Open Platform, une plateforme permettant à ses clients de créer, héberger et utiliser leurs dApps (applications décentralisées) sur cette plate-forme ouverte.

Dans cette logique, le groupe chinois a notamment collaboré avec China Pacific Insurance Company (CPIC) pour la traçabilité des factures électroniques.

(Crédit Photo : Montri Nipitvittaya-Shutterstock)

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur