Bourse : Google surévalué ? Les technos s’interrogent

Cloud

Les reculs de Wall Street (c’est même un plongeon !) et du dollar
ont pesé sur les marchés boursiers européens. Les valeurs technologiques ont
suivi, alourdies par les discutions autour de la valorisation de Google
qui a entrainé les technois US dans sa chute

Le titre Google, qui a dépassé les 500 dollars, est-il surévalué ? C’est ce que pensent les analystes cités par l’hebdomadaire boursier américain Baron’s, qui a fait plonger le titre? et les technos US et européennes dans la foulée.

Baron’s a aussi précisé que les perspectives de croissance du moteur de recherche semblent limitées ! A Wall Street, le titre Google a plongé de -4,01 %.

C’est la quatrième séance consécutive à la baisse à la Bourse de Paris, qui déprime avec la déprime du dollar et la déprime des technos? Le CAC40a reculé de -1,50 % à 5.308,65 points.

La reprise après un long week-end de Thanksgivinga été difficile à la Bourse de New York, échaudée par la déception des prévisions de Wall Mart, la hausse du coût du pétrole et surtout les inquiétudes sur Google. Les indices ont plongé, le Dow Jones de -1,29 % à 12.121,71 points et le Nasdaqde -2,21 % à 2.405,92 points. Il faut remonter à septembre 2003 pour retrouver une telle chute de l’indice technologique?

La réunion de l’Eurogroupedes ministres des Finances, qui a débuté dans l’après-midi à Bruxelles, a relancé les rumeurs d’un resserrement de la politique des taux de la Banque Centrale Européenne (BCE), alors que la Fed, son homologue américain, s’apprêterait au contraire à desserrer sa propre politique.

Le dollar en a profité pour se reprendre légèrement, mais reste sous tension à 1,3130 dollar pour 1 euro. Deux jours de fermeture du Nymexn’ont pas profité au cours du pétrole, qui est revenu se placer au dessus des 60 dollars, le baril de brut léger a terminé à 60,32 dollars.

L’éditeur américain de jeux vidéo Ataria présenté un programme de parutions à son catalogue qui a rassuré sa maison mère Infogrames, dont le titre a rebondi de 23,81 %.

L’affaire des délits d’initiés sur les retards de certains programmes Airbusa fait plonger le titre EADS de -3,44 %.

Eurotunnel est sauvé ! En acceptant le plan de sauvetage proposé par la dir ection du groupe, les créanciers qui contrôlent les deux tiers de la dette contractée par Eurotunnel (9 milliards de dollars) ont écarté le spectre du redressement judiciaire.

Les valeurs à la hausse à Parisse sont faites rares : Gemplus 1,35 %, Oberthur CS 0,58 %, Iliad 0,31 %. Les valeurs technologiques se sont massivement inscrites à la baisse : GFI Informatique -0,33 %, Gemalto -0,48 %, Steria -0,51 %, STMicroelectronics -0,86 %, Sopra Group -0,88 %, France Télécom -1,25 %, Vivendi -1,50 %, Thomson -1,54 %, Alcatel -1,57 %, Atos Origin -1,62 %, Dassault Systèmes -1,90 %, Capgemini -2,13 %, Business Objects -2,27 %, UbiSoft -2,29 %, Soitec -2,47 %, Altran -2,87 %, Alten -3,05 %.

A Wall Street, les valeurs technologiques se sont rangées à la baisse à la suite de Google, amplifiant la chute des marchés. Microsoft -0,94 %, Dell -1,17 %, Symantec -1,24 %, IBM -2,04 %, Apple -2,28 %, HP -2,33 %, Intel -2,64 %, Electronic Arts -2,67 %, Yahoo -2,71 %, Applied Materials -2,92 %, Adobe -3,18 %, Oracle -3,47 %, Sun -3,60 %, Amazon.com -3,68 %, eBay -3,74 %, Cisco -3,87 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur