Bourse : les technos en dents de scie

Cloud

Les places boursières européennes ont terminé la semaine sur une note positive, malgré le retour à la hausse du cours du pétrole et des publications de résultats d’entreprises plutôt décevants. Les valeurs technologiques ont terminé la semaine dans le vert en Europe et le rouge à Wall Street

La semaine boursière a été partagée entre le cours du pétrole qui n’en finit plus de monter, avec un nouveau record historique enregistré vendredi à plus de 75 dollars le baril, et les publications de résultats d’entreprises qui en majorité ont été plutôt bons.

La Bourse de Paris a terminé la semaine à la hausse, le CAC 40 a progressé de 0,88 % à 5252,39 points. La Bourse de New York a terminé en ordre dispersé, le Dow Jones a affiché une hausse symbolique de 0,04 % à 11.347,45 points, mais le Nasdaq s’est replié de -0,83 % à 2.342,86 points. Sur la semaine, le CAC 40 a gagné 3,29 %, le Dow Jones 1,9 % et le Nasdaq 0,7 %. Le dollar est reparti à la baisse à quelques jours de l’audition devant le Congrès de Ben Bernanke, le président de la Fed. Le billet vert termine à 1,2339 dollars pour 1 euro. Le cours du baril de pétrole brut léger a franchi vendredi un nouveau record historique à 75,35 dollars, dépassé la cotation du Brent, et terminé à 75,17 dollars. Le baril de brut léger a gagné 5,85 dollars sur la semaine au Nymex. France Télécom a tenu son assemblée générale annuelle. Le PDG Didier Lombard a confirmé l’objectif de croissance du groupe avec une progression de 2 % pour son chiffre d’affaires en 2006. Ainsi que l’objectif d’investissement à hauteur de 13 % de ce chiffre d’affaires. À la satisfaction des actionnaires, le groupe devrait verser un dividende de 1,20 euro par action pour l’exercice en cours, contre 1 euro en 2005. Le titre a cependant perdu -0,44 %. Après Nokia, qui a soufflé le chaud sur l’industrie des télécoms européennes la veille, le suédois Eriksson a publié des résultats trimestriels inférieurs aux attentes, et soufflé le froid sur les équipementiers réseau de téléphonie mobile. Alcatel a perdu -0,63 %. La rumeur d’un éventuel retrait de la cote du titre Thomson se prolonge, mais la tendance s’est inversée et le titre a reculé de -0,48 %. Gemplus a gagné 4,84 %, Axalto 4,52 %, Ubi Soft 2,47 %, Steria 1,79 %, Alten 1,31 %, GFI Informatique 1,7 %, Vivendi 0,88 %, Capgemini 0,87 %, Altran 0,78 %, Atos Origin 0,64 %, Sopra Group 0,28 %, Business Object 0,27 %. Dassault Systèmes a perdu -1,83 %, Soitec -1,20 %, Iliad -0,94 %, STMicroelectronics -0,26 %. Profitant de ses records sur ses résultats – Google a dépassé ses objectifs et le consensus du marché – le titre Google a progressé de 5,33 %. Premier fabricant mondial de PC, Dell a terminé sur un fort repli de -4,36 % après que Citygroup ait abaissé sa recommandation sur le titre. Les perspectives trop prudentes du site d’enchères en ligne eBay ont continué de peser sur le titre qui après un recul de plus de 10 % la veille a perdu ce vendredi -4,57 %. À Wall Street, très rares ont été les valeurs technologiques qui ont terminé dans le vert, à l’exception notable de Oracle 0,92 % et Microsoft 0,44 %. Applied Materials a perdu -2,80 %, HP -2,51 %, Sun -2,18 %, Electronic Arts -2,09 %, Intel -2,01 %, Cisco -1,66 %, Yahoo -1,44 %, Apple -0,87 %, Amazon.com -0,85 %, Symantec -0,74 %, Adobe -0,58 %, IBM -0,44 %.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur