Bourse : nouveau repli, malgré Microsoft

Cloud

Les indices finissent cette semaine agitée dans le rouge

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

La fébrilité demeure sur les places financières et le mini-krach en Europe et en Asie, sans oublier l’affaire Société Générale, laissera des traces. A Wall Street, après deux jours de rebond, les indices ont plongé assez fortement dans le rouge ce vendredi, à l’issue d’une séance encore une fois très volatile.

Malgré les très bons résultats de Microsoft, qui fait souvent office de baromètre à New York, le Dow Jones Industrial Average (DJIA) a reculé de 171,44 points (-1,38%) à 12.207,17 points et l’indice Nasdaq, à forte composante technologique, de 34,72 points (-1,47%) à 2.326,20 points.

L’indice élargi Standard and Poor’s 500 a quant à lui cédé 21,46 points à 1.330,61 points (-1,59%).

Sur la semaine, le Dow sauve néanmoins l’essentiel avec un gain de 0,39%. L’indice vedette américain semble avoir bien échappé aux massives corrections en Europe et en Asie même si depuis le début de l’année, il subit une perte proche des 8%. Le Nasdaq quant à lui essuie une perte hebdomadaire de 0,88% et de 12,3% depuis le début 2008.

Microsoft perd 0,9% malgré des résultats record.

Broadcom prend 2,5%. Ses revenus sont ressortis à 1,03 Md$, en augmentation de 8,1% en séquentiel et en croissance de 11,2% en glissement annuel. Le résultat net trimestriel GAAP a été de 90,3 M$, soit un bpa dilué de 16 cents, contre un bénéfice net de 27,8 M$ et 5 cents de bpa dilué sur le précédent trimestre, et un résultat net de 45,1 M$, soit 8 cents de bpa dilué, sur le 4ème trimestre 2006.

Juniper Networks perd 1,3%. Au 4e trimestre, son CA atteint 809,2 M$ en croissance de 36% en glissement annuel, sur un bénéfice net GAAP de 122,9 M$, 22 cents par titre, contre 71 M$ et 12 cents par action l’an passé, à la même période.

Sun Microsystems gagne +1,9% suite à de nouveaux bons trimestriels.

Ce vendredi à Paris, le CAC40 qui avait pris de bonnes dispositions pour continuer son rebond historique de la veille s’est finalement écroulé, plombé par Wall Street. L’indice perd 0,76% à 4.878,12 points, pour une perte hebdomadaire de 4,21% et atteint 13% depuis le 1er janvier. Comme dirais l’autre, c’est le moment d’acheter !

Le titre Société Générale qui avait réussi à se maintenir en hausse une bonne partie de la journée, clôture en baisse de 2,55% à 73,87 euros. Le trader à l’origine de positions douteuses qui a fait perdre plus de 4,9 milliards d’euros à la banque (des positions vendues en catastrophe, en pleine débâcle boursière…) était toujours en garde à vue ce dimanche.

Dans son sillage, les autres valeurs bancaires finissent dans le rouge. BNP Paribas cède 3,56% à 65,50 euros, Dexia 0,67% à 16,19 euros, le Crédit Agricole 0,83% à 20,26 euros et Natixis 2,48% à 11,37 euros.

Du côté des hausses, EADS s’installe en tête du CAC avec un gain de 5,04% à 17,48 euros. Sa filiale Airbus est en négociations avancées avec la compagnie indienne Kingfisher pour lui vendre 40 avions pour 5 milliards d’euros. Dans son sillage, l’un de ses grands actionnaires, le groupe Lagardère prend 1,06% à 47,48 euros.

Belle journée aussi pour Alcatel-Lucent (+3,34% à 4,32 euros) et pour PSA (+2,32% à 49,19 euros).

Sur le SRD, l’éditeur de jeux Ubisoft s’offre un rebond de 5,62% à 60,30 euros.

Les cours du pétrole ont nettement remonté, ils sont au-dessus des 90 dollars Sur le marché des changes, 1euro perd un peu de terrain et vaut 1,4666 dollar.

A nouveau sous pression depuis jeudi le dollar résiste autour de 1,46 euro. Le baril de pétrole se stabilise juste au-dessus des 90 dollars à 90,74 dollars pour le baril de WTI et 90,88 dollars pour le Brent.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Lire aussi :