Bourse : Paris en hausse malgré Nokia

Cloud

La Bourse de Paris se reprend et termine la semaine à la hausse, malgré la déception des perspectives de Nokia et le repli de l’indice de confiance du consommateur américain

La semaine boursière se termine sur une note positive, malgré des statistiques économiques moins encourageantes et Nokia. La

Bourse de Paris a terminé en hausse; le CAC40 a progressé de 0,77% à 3.751,59 points, ce qui lui a permis d’enregistrer sur la semaine écoulée une progression de 0,29%. La Bourse de New York continue de se placer sous l’influence des spéculations portant sur le prochain relèvement des taux de la Fed. Le Dow Jones a gagné 0,52% à 10.451,97 points et 0,10% sur la semaine, mais le Nasdaq a perdu 0,32% à 1.995,74 points. L’indice des valeurs technologiques a terminé la semaine avec une perte de 2,78% en se plaçant sous la barre des 2000 points. Côté statistiques, la production industrielle américaine a reculé de 0,2% en mars, après deux mois de forte hausse. L’indice de confiance du consommateur américain de l’université du Michigan a reculé: 93,2 en avril contre 95,8 en mars; or, les analystes l’attentaient à la hausse. Quant aux mises en chantier de logements, elles ont bondi en mars de 6,4%, une bonne nouvelle, le chiffre est supérieur aux attentes. Le premier fabricant mondial de téléphones mobiles, Nokia, a confirmé son avertissement publié en début de mois, mais surtout il a revu ses prévisions pour le second trimestre à la baisse. Le groupe prévoit une stagnation, voire une baisse de son chiffre d’affaires. Les résultats de Nokia n’ont pas pesé sur le marché de la téléphonie mobile, car le marché est en progression et les difficultés du groupe sont internes. Alcatel par exemple progresse de 1,15%. Seul STMicroelectronics recule, de 0,68%, car il est l’un des principaux équipementiers de Nokia. Dassault Systèmes a annoncé la signature de deux partenariats, qui aboutissent à la création de deux sociétés, avec RAND Worldwide pour se renforcer en Amérique du Nord, et avec Schneider Electric. Malgré cela, le titre a chuté de 1,74% à quelques jours de ses résultats trimestriels. La SNCF veut-elle bouter les britanniques hors d’Eurotunnel ?

L’hebdomadaire dominical britannique ‘

The Observer‘ fait état d’un projet de la SNCF de faire une “offre audacieuse” aux créanciers d’Eurotunnel. Ces derniers pourraient ouvrir des négociations avec la SNCF, qui pourrait renégocier la dette du groupe, 6 milliards de livres, réduire ses déboires financiers, et dans la foulée mettre un terme à la participation britannique. La SCNF pourrait donc reprendre l’initiative sur Eurotunnel, en particulier après la nomination d’une nouvelle direction qui n’aurait pas la confiance des banques.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur