Broadband World Forum: FTTH, Femtocell et circuits photoniques…

Réseaux

Le Broadband World Forum a été l’occasion de faire un état des dessertes en fibre optique, ou FTTH, mais aussi des alternatives, et le futur “photonique”

La fibre optique jusqu’aux abonnés -résidentiels ou entreprises – a bien du mal à décoller en Europe, surtout là où les opérateurs historiques continuent d’engranger la manne de l’ADSL en faisant survivre le câblage cuivre largement amorti depuis des années…
Le lobby de la FTTH a son organisation, le FTTH Concil Europe: cette organisation professionnelle vise à accélérer le déploiement des réseaux d’accès à très haut débit via la fibre optique. Elle compte plus de 150 membres, dont 3M Telecommunications, Acome, ADC Krone, Alcatel-Lucent, Cisco, Corning, Ericsson, Hitachi, Huawei, Italtel, Motorola, Nexans, Nokia-Siemens, Tyco, ZTE…

Fibre: les grands de l’Europe avancent au ralenti
A partir d’une étude de l’IDATE, cette organisation constate que “les plus grandes économies d’Europe occidentale affichent un retard (…) puisque ni le Royaume-Uni, ni l’Allemagne, ni l’Espagne ne figurent dans le classement –  un classement diffusé ce 27 septembre à l’occasion du Broadband World Forum tenu à Paris.
Pourtant, l’Europe -au sens très large- enregistre globalement une augmentation de +24% du nombre d’abonnés à la FTTH.
Mais, sans la Russie, l’Europe ne comptait encore que 5 millions de nouveaux abonnés à fin juin 2O11. Si l’on rajoute les 5,15 millions de nouveaux abonnés de Russie – on obtient 10,2 millions de nouveaux abonnés FFTH/B, ce qui fait un total de 39,8 millions de foyers pour cette Europe très élargie… jusqu’à l’est de l’Oural!
Qu’en en juge  les six pays leaders sont la Lituanie, la Norvège, la Suède, la Slovanie, la Russie, la Bulgarie…
Et les écarts sont très grands entre un Telefonica qui disposeraient de 500.000 connexions FTTH/B alors que Orange (France Télécom) serait à moins de 100.000 prises. Et la croissance sur le marché français ne serait que de +4 à +5%.
On enregistre que Deutsche Telekom y vient tout juste, tandis que Belgacom préfère l’option du VDSL 2.

Rien de franchement nouveau, donc. Parmi les freins évoqués, on invoque qu’il serait toujours aussi difficile, en Europe, de négocier l’accès aux immeubles… Certes, mais la compétition entre opérateurs?
La totalité des chiffres 2011 seront publiés lors de la prochaine conférence FTTH, qui se tiendra à Munich du 14 au 16 février 2012.

Alcatel-Lucent: le ‘Vectoring’,  le FemtoCell LightRadio…
Alcatel-Lucent a mis en avant sa nouvelle offre DSL dite “Vectoring“, qui permet de combiner de multiples signaux sur les commutateurs DSLAM. Elle va notamment s’appliquer à partir de fin 2011 aux déploiements du VDSL 2. Le débit visé est de 100 Mbps sur des distances de 400 mètres environ.  L’architecture repose sur la fibre entre le centre d’opération de l’opérateur et le commutateur DSLAM installé dans les zones à desservir, tandis que la connexion vers l’abonné est toujours assurée par un câblage en cuivre.

LightRadio Alcatel Lucent
LightRadio d'Alcatel Lucent

S’agissant des réseaux mobiles, Alcatel-Lucent faisait la démonstration de sa technologie LightRadio, annoncée en février 2011. C’est un circuit ou ASIC, co-développé avec Freescale, qui tient dans un cube de 6 cm de côté (notre photo). Il doit permettre de diffuser le signal radio dans des zones sous-terraines comme le métro ou des galeries commerciales ou des grands ensembles. Il permet de recevoir des communications dans une très large gamme de fréquences (de 400 MHz à 4 GHz), et donc peut couvrir les signaux GSM, 3G, et 4G/LTE…
Alcatel accélère ainsi ses développements dans la technologie dite ‘FemtoCell‘ qui va s’appliquer aux sites métropolitains en extérieurs, ou pour certains accès en zones rurales, voire sur certains campus.

L’équipementier, qui se dit très actif au sein du forum Femto, déclare avoir développé des interfaces de programmation ( API) et un kit de développement pour faciliter la mise au point d’applications qui vont tirer parti de ces technologies.

Alcatel Femto résidentiel
Alcatel Lucent

Le démarrage d’installation tests est prévu pour ce 4è trimestre 2011 – avec Orange en Europe, Verizon aux États-Unis et China Mobile en Chine.

Les réseaux intelligents
Dans le domaine de l’administration des grands réseaux, Alcatel-Lucent ajoute à la panoplie son méga ‘service-router’, le Broadband Network Gateway 7750 SR, qui concentre un grand nombre d’informations sur les réseaux -ce qui permet de construire des “réseaux intelligents”. Ils facilitent la facturation ou refacturation de services, la prioritisation des flux avec la qualité de service (SLA) intégrée.

Infinera : des circuits phototoniques à 500 Gpbs
Quelques jours avant l’ouverture de ce Forum international, Infinera a dévoilé la première plateforme réseau multi-térabits P-OTN sur circuits intégrés photoniques à 500 Gb/s.  Son système baptisé DTN-X vise les opérateurs de services internationaux ayant des besoins cruciaux en très hauts débits (trafic vidéo, Internet mobile, cloud Computing…).

Ces opérateurs ont besoin d’une commutation optique dite OTN (Optical transport network) du type ITU G.709 pour concentrer le trafic sur de plus gros tuyaux à 100 Gbps et 500 Gbps. Ce système fournit une commutation OTN non bloquante de 5 Tbps sur une seule baie. Il intègre la commutation avec le transport DWDM (multiplexage des fibres optiques). Le logiciel GMPLS permet des configurations souples en multiplexage DWDM jusqu’à 5 Tbps ou en version dotée d’interfaces de services sur chaque baie, ou toute combinaison des deux configurations.

Dans les prochaines versions, Infinera dit pouvoir évoluer vers des configurations multi-baies configurables et offrant des commutations OTN et MPLS non bloquantes allant jusqu’à 100Tbps.
Pour cet équipementier réseau, c’est sa troisième génération de PICs à 500 Gb/s. Son fonctionnement a été testé sur le réseau en production de SEACOM, opérateur majeur de télécommunications panafricain, sur une distance de 1732 km. En début d’année, un test concluant avait été réalisé avec un circuit photonique à 1 Tb/s.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur