Bull adapte PostgreSQL à ses mainframes GCOS 7

Bases de donnéesCloud

Déjà disponible sur les machines GCOS 8 du constructeur, l’outil open source de gestion des bases de données PostgreSQL fait son entrée sous GCOS 7.

En avril 2010, Bull dévoilait sa nouvelle génération de ‘mainframes ouverts’ fonctionnant sous l’environnement système GCOS 8. Une des particularités de ces machines était d’intégrer en standard un outil de gestion des bases de données open source, PostgreSQL. Une première sur le marché des grands systèmes. De quoi crédibiliser encore un peu plus ce projet open source.

Aujourd’hui, PostgreSQL assure environ un milliard de requêtes par jour sur des systèmes GCOS 8 de Bull. Forte de ce succès, la firme a décidé de fournir une version GCOS 7 de cet outil. Une grande partie des utilisateurs GCOS pourra ainsi migrer vers cette solution open source, qui a eu largement le temps de faire ses preuves sur les serveurs GCOS 8. Ce choix permettra aux entreprises de profiter de la puissance d’un outil de gestion des bases de données relationnelles puissant, ouvert et économique.

« Pour assurer les échanges avec les environnements Unix, Windows et Linux, les clients GCOS 7 bénéficient de solutions d’interopérabilité natives, de web services et de passerelles. Aujourd’hui nous renforçons notre stratégie d’ouverture des mainframes en complétant notre offre de bases de données du marché avec la base PostgreSQL. C’est un élément clé de notre vision de l’évolution des datacenters GCOS 7, en particulier dans les futures architectures de type cloud privé. Nos clients y trouveront un véritable moteur d’accélération de leur compétitivité et d’optimisation de leur budget », explique Jean-François Bauduin, directeur des systèmes Novascale GCOS, groupe Bull.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur