Cap Gemini soupçonné de corruption en Allemagne

Cloud

Un mauvais coup pour la SSII: ses dirigeants allemands sont accusés d’avoir versé des pots-de-vin à une filiale des Telekom

Le temps s’assombrit pour la première SSII européenne, Cap Gemini Ernst & Young. Après avoir lancé un avertissement sur ses résultats, le troisième de l’année, l’entreprise doit aujourd’hui faire face à une enquête de la part de la justice allemande.

Selon les Echos, le parquet de Munich a ouvert une enquête pour soupçons de corruption qui visent des responsables de la filiale allemande de Cap Gemini Ernst & Young. Le quotidien français, qui reprend une information publiée dans le magazine allemand Manager Magazin, fait état d’un versement éventuel de pots-de-vins à Hrvatski Telekom, filiale croate de Deutsche Telekom, pour l’obtention d’un contrat. Des perquisitions auraient eu lieu dans les bureaux de Cap à Berlin, Düsseldorf et Munich, et l’enquête devrait se poursuivre jusqu’au printemps prochain. Un des responsables de l’entreprise visé par le parquet a nié les accusations en évoquant des “procédés tout à fait normaux”. Du côté de Cap, on reconnaît qu’une enquête a bien été ouverte mais on souligne qu’aucun des salariés actuels ou anciens de la filiale allemande n’est accusé d’avoir touché de l’argent. Affaire à suivre.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur