Cisco argumente plus que jamais la visioconférence

Réseaux

Lors des journées Networkers, le géant des solutions réseaux est revenu sur l’argumentation en faveur de son offre de TéléPrésence

Barcelone (suite).- Dans son long discours de 35 minutes, suivi d’une démo sur l’offre EnergyWyse (à lire par ailleurs), John Chambers a plusieurs fois souligné l’intérêt de la visioconférence. Circulant, avec micro sans fil, tel un animateur de music-hall très en verve, le big boss de Cisco s’est voulu très convaincant, en insistant sur l’expérience acquise au sein de la compagnie.

Plusieurs milliers de déplacements sont désormais évités chaque année au sein même de la firme grâce à la banalisation de la solution “TelePresence” proposée par Cisco soi-même…

Nul doute qu’en période de récession, l’argument des économies de transport et de temps passé l’emporte sur celui de l’empreinte carbone. Mais John Chambers s’est montré plutôt convaincant en martelant son expérience personnelle en la matière.

Le même jour, ce 28 janvier, Cisco publiait, à Londres, les résultats d’une étude soulignant les “plus” apportés par la communication vidéo dans les échanges à distance. L’étude réalisée par le cabinet Pearn Kandola fait ressortir que la vidéoconférence stimule l’esprit d’ouverture et les discussions, et conduit à accroître la créativité et à accélérer les prises de décision.

Le fait que les participants échangent en se voyant contribuent à renforcer les relations, la confiance et les engagements pris les uns envers les autres, bref une amélioration directement perceptible du relationnel, avec une nette diminuation des tensions, des “clashes’ ou autres effets de stress.

Les responsables de l’étude vont jusqu’à chiffrer, comparativement, l’impact des échanges dans l’un ou l’autre cas, avec ou sans vidéo. Selon eux, une argumentation vocale ne contribue qu’ à hauteur de 7% de la capacité de convaincre d’une personne, par comparaison avec son expression visuelle, gestuelle…

L’étude montre également l’impact possible que peuvent prendre différents types de personnalités, antinomiques ou non, en situation de ‘téléprésence’: leader/dominateur, énergiseur/”distracteur’, penseur/restricteur-limitateur, convivial/grand causeur, créatif/non-conformiste…

( A suivre )


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur