Cloud computing à la française : le FNSN soutient le projet nu@ge

Cloud

Porté par 7 PME innovantes et 2 équipes d’un laboratoire français, le projet nu@ge de relocalisation du cloud des entreprises françaises reçoit le soutien du Fonds National pour la Société Numérique.

Créé début 2011, le consortium nu@ge a pour ambition de créer une plateforme de cloud computing française, ouverte (matériels et logiciels) et écologique. Le projet, soutenu dès le départ par l’ADEN (Association pour le Développement de l’Économie numérique), affiche un investissement de recherche de dix millions d’euros sur deux ans.

L’objectif de nu@age est de relocaliser les données des entreprises françaises sur une plateforme composée d’un maillage de centres de données (datacenters) régionaux, donc de proximité et accessibles aux PME, et écologiques, donc affichant une consommation énergétique raisonnable. De quoi répondre aux attentes d’entreprises, dont des PME, qui ne souhaitent pas par obligation règlementaire, par sécurité ou par engagement économico-politique faire héberger leurs applicatifs et leurs données chez des acteurs principalement américains du cloud computing.

« Peut-on se contenter de l’offre actuelle de quelques constructeurs et éditeurs de logiciels ? », s’interroge Marc Triboulet, de la SSII NSS (Non Stop Systems), chef de file du projet nu@ge. « Le tissu économique et industriel français ne peut pas laisser passer cette nouvelle révolution sans en être un acteur fort. C’est pour cela que l’État a prévu un volet “cloud computing” dans les investissements d’avenir, le grand emprunt. »

Le Gouvernement a retenu le projet nu@age

Dans le cadre du Programme d’Investissements d’avenir, Éric Besson, le ministre chargé de l’Industrie, de l’Énergie et de l’Économie numérique, et René Ricol, le Commissaire général à l’Investissement, ont annoncé en décembre la mise à disposition d’une enveloppe de 19 millions d’euros d’investissements destinée à soutenir 5 projets de R&D liés au cloud computing, parmi les 18 retenus suite à l’appel à projets lancé il y a quelques mois.

Le projet nu@ge figure donc parmi les projets retenus par le Gouvernement, le montant du soutien du Fonds National pour la Société Numérique n’est pas encore connu.

Composition du consortium nu@ge

nu@ge est un consortium de recherche et développement composé des PME suivantes :
Non Stop Systems, SSII spécialisée en solutions d’infrastructures sécurisées ;
CELESTE, fournisseur d’accès Internet, concepteur d’un datacenter écologique ;
Oodrive, spécialiste des solutions professionnelles de sauvegarde et partage de fichiers en ligne ;
DotRiver, solution éco-innovante de virtualisation et centralisation des postes de travail ;
Alphalink, opérateur de réseau privé et de téléphonie sur IP ;
Network Consulting, hébergeur – serveurs dédiés et applications SaaS ;
New Generation SR, conseil en responsabilité sociale des entreprises ;

Ainsi que de 2 équipes du laboratoire LIP6, REGAL et PHARE, de l’Université Pierre et Marie Curie.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur