Comment Flouss.com propose-t-il le transfert d’argent par SMS ?

Cloud

Une procédure qui vise à simplifier les démarches des utilisateurs et s’imposer sur un marché qui pèse 232 milliards de dollars

Flouss.com propose le transfert d’argent vis SMS, un service opérationnel depuis le début de mars 2008.

Lancée en juin 2007, flouss.com est une carte internationale de retrait, prépayée et rechargeable, dans la limite de 6.000 euros par an. Elle a été lancée par Sencillo, société créée en 2006 par deux ingénieurs, en partenariat avec la banque Accord, filiale du groupe Auchan, spécialisée dans la monétique et la gestion des cartes de paiement, et Mastercard. Cette carte s’adresse à ceux qui souhaitent faire des transferts d’argent rapide, notamment à des personnes vivant à l’étranger.

L’ajout de ce nouveau service a nécessité quelques ajustements. “Depuis le départ, l’architecture du système d’information de Flouss.com a été conçue pour permettre une grande ouverture vers les systèmes externes. L’ajout du circuit SMS a impliqué l’interfaçage de notre système d’information avec notre partenaire mobile (MobileTrend). Les ordres de transfert sont reçus via un numéro SMS+ (71004) et sont traduits par notre système d’information en opérations de rechargement des cartes. Nous avons dû créer un nouveau circuit de traitement des demandes et de contrôle des transferts pour les demandes via SMS” explique un porte parole de la société.

A la base, le système d’information s’appuie sur les technologies du monde libre. Cela va du système d’exploitation Linux aux bases de données MySQL en passant par les outils de reporting. “Notre système d’information est complètement développé en interne par nos équipes et nous n’utilisons aucun logiciel métier du marché” souligne le porte parole. En outre, Flouss.com utilise un système d’encryptage 256 bits et utilisant le mode de connexion sécurisé SSL (Secure Socket Layer). Ses serveurs sont hébergés dans un datacenter sécurisé et utilise plusieurs niveaux de firewalling pour protéger la base de données clients. Toutes les informations bancaires sensibles sont stockées chez la banque Accord.

Côté utilisateur, la carte est entièrement gérée à distance via internet et un téléphone mobile. Elle coûte 19 euros à l’achat. Le rechargement, lui coûte de 6 euros pour une somme comprise entre 50 et 100 euros, à 22 euros, pour un montant qui excède 500 euros.

Son porteur peut retirer les sommes qui lui sont destinées via un distributeur automatique de billets du réseau mastercard. Pour adhérer, le client se rend sur le site flouss.com, et remplit un formulaire. Si la banque Accord accepte son dossier, il peut activer sa carte sur le site internet. Ensuite, il envoie la carte au bénéficiaire de son choix. Lorsqu’il souhaite lui envoyer de l’argent, il se rend sur le site internet, sur son espace sécurisé, et alimente la carte en débitant une carte classique de type CB/Visa ou Mastercard. Il peut également effectuer ce transfert, ou, tout simplement, consulter le compte, via sms. Les opérations de transfert sont alors directement facturées par l’opérateur, au prix de 0,50 euros, plus le prix du SMS.

Les petits virements font un gros marché

L’entreprise qui ne souhaite pas donner de chiffres précis sur son développement commercial. Néanmoins, “notre base clients dépasse largement nos prévisions. Elle n’est pas limitée aux Marocains, la communauté d’origine des fondateurs, mais s’étend aux résidents français originaires du Maghreb, Sénégal, ainsi qu’aux Thaïlandais et pays de l’Est de l’Europe. Nos clients utilisent nos services au moins une fois par mois pour transférer de l’argent à leurs proches. Les montants moyens transférés dépendent des pays où vit la famille et du niveau de vie du pays. Pour exemple, les sommes oscillent entre 200 et 600€ pour des pays d’Afrique du Nord, les pays de l’Est d’Europe. Ces sommes vont de 50 à 300€ pour les pays d’Afrique et l’Amérique Latine. Les sommes doublent en général à l’occasion d’événements particuliers (Noël, Ramadan, fête du mouton, rentrée scolaire,…)» précise le porte-parole.

D’après le rapport annuel sur l’état de la population mondiale, du FNUP (Fonds des nations unies pour la population), en 2005, les transferts d’argent des migrants vers leur pays d’origine se sont élevés à environ 232 milliards de dollars. Et Ils représenteraient la deuxième source de financement externe des pays en voie de développement. Un marché de taille, qui est également convoité par Anam Mobile, une société basée en Irlande, qui propose le même type de services que Flouss.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur