Communications unifiées : un marché en transition… et en concentration

RéseauxVoIP
Communications unifiées transition concentration

Au gré de son basculement vers le cloud, le marché mondial des solutions de collaboration et de communications unifiées tend à se concentrer dans les mains de quelques fournisseurs.

Microsoft, Cisco et Zoom : ces trois entreprises captent la moitié des revenus mondiaux issus des solutions de collaboration et de communications unifiées. C’est en tout cas ce qui ressort des données d’IDC pour le 2e trimestre 2020.

La crise sanitaire a porté la croissance du marché : +25,1 % d’une année sur l’autre, à 11,5 milliards de dollars. Au sens d’IDC, le segment de la collaboration (logiciels de visio et services cloud) a été le plus porteur. Il a généré 5,5 milliards de dollars (+46,9 %).

Croissance également sur la partie communications (+20,4 %) et les systèmes de vidéoconférence d’entreprise (+26,8 %). Le recul se poursuit, en revanche, pour la téléphonie IP et les solutions de communication sur site (-21,8 %).

La hausse des revenus présente une certaine uniformité entre régions géographiques. Elle atteint 30,1 % en Amérique latine, 28,5 % en Asie-Pacifique, 27 % en Amérique du Nord et 19,9 % en EMEA.

En accentuant significativement sa communication autour de Teams, Microsoft a atteint les 4 milliards de dollars de revenus (+49,1 %). Il s’est ainsi arrogé plus d’un tiers du marché (35,2 %) en valeur.

La progression qu’a enregistrée Cisco est plus modeste : +4,4 %, à 1,3 milliard de dollars. Elle contraste avec celle de Zoom, dont les revenus ont plus que quadruplé sur un an, à environ 650 millions de dollars. Avaya et RingCentral complètent le top 5.

Communications hybrides : une ère transitoire ?

IDC n’avait pas communiqué publiquement ses chiffres pour le 1er trimestre. Pour l’année 2019, il avait évoqué un marché à 38,8 milliards de dollars (+ 17,7 %). La hausse annuelle des revenus se situait entre 12 et 18 % selon les zones géographiques.

On retrouve ces ordres de grandeur chez d’autres cabinets d’études. Parmi eux, Global Market Insights, qui considère qu’en 2019, plus d’un quart des déploiements sur le volet téléphonie se sont faits en mode cloud.

La migration de l’existant passe souvent par un stade « intermédiaire » hybride. Des modèles de distribution émergent en parallèle (les fournisseurs de services tendent notamment à déléguer de plus en plus la vente et le marketing à leurs partenaires). Des tendances technologiques aussi : croissance de la demande en SD-WAN, intégration de briques d’IA (entre autres à travers les offres CPaaS), perspective de la 5G (près de 200 millions d’équipements compatibles seront livrés en 2020, selon IDC), etc.

Sur ce dernier point circule une estimation : le trafic internet sur smartphone dépassera, à l’horizon 2022, celui sur PC.

Illustration principale © everythingpossible – stock.adobe.com

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur 
Avis d'experts de l'IT