Cube Views et Excel, deux nouveautés de DB2 d’IBM

Régulations

Au-delà du support de Red Brick Warehouse et de CA AllFusion, qui font l’actualité de la version 8.1 de DB2 UBD Datawarehouse, IBM a apporté deux fonctionnalités nouvelles : le multi dimensionnel de type OLAP, et son traitement sous Excel de Microsoft

Annoncée en mai, et disponible à la fin du mois, la version 8.1 de la plateforme DB2 UBD Datawarehouse d’IBM s’inscrit dans une continuité sans grandes innovations. Théoriquement !

Les spécialistes auront retenu le support de Red Brick Warehouse, rachat d’Informix par IBM oblige, ainsi que d’AllFusion Erwin Data Modeler de Computer Associates. Autre amélioration remarquée, la recompilation et l’extension de DB2 Query Controller, plutôt d’ailleurs une mise à niveau par rapport à l’évolution des produits concurrents.

DB2 multi dimensionnel avec DB2 Cube Views

DB2 Cube Views apporte à la plateforme d’IBM une approche multi dimensionnelle. Les cubes OLAP sont désormais reconnus par DB2 Optimisation Advisor, au travers des tables de requêtes, les ‘summary tables‘.

Voilà que devrait faciliter le développement d’applications faisant appel à de multiples outils de business intelligence. Les données stockées peuvent êtres des formules agrégés et des calculs, ainsi que des règles de dimensionnement, qu’il ne sera d’ailleurs pas nécessaire de redéfinir.

La démarche d’IBM sur ce plan n’est pas la même que celle d’Oracle, dans sa version 9i. Ce dernier a intégré le multi dimensionnel dans son moteur de base de données. Tandis qu’IBM a choisi la solution sous licence d’Hyperion Essbase. Ce qui à l’usage devrait revenir au même !

La reconnaissance d’Excel

Excel de Microsoft est depuis longtemps une application reconnue, mais elle ne l’était pas par IBM. Applix, GL Company, IntelligentApps, KXEN, OutlookSoft, ou Panorama en ont fait depuis longtemps une application front-end.

En soit, le support d’Excel en tant que visionneuse de cube OLAP en environnement DB2 n’est qu’une fonctionnalité logique par rapport aux attentes des utilisateurs.

Ici, la nouveauté vient de la reconnaissance par IBM de l’importance d’Excel, et donc quelque part des applications Office de Microsoft.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur